Passer au contenu principal

La Bâtie – Festival de GenèvePanne de «Pièce parfaite» au Poche

Lancé voici juste un an, le projet d’un spectacle conçu par son public finit en pièce radiophonique, «De Profundis».

Jacques Michel, Isabela de Moraes Evangelista, Andrès Garcìa, Adrien Zumthor et Alexandra Marcos actionnent les boutons de l’ascenseur.
Jacques Michel, Isabela de Moraes Evangelista, Andrès Garcìa, Adrien Zumthor et Alexandra Marcos actionnent les boutons de l’ascenseur.
Mehdi Benkler

À tous les étages, cette production ressemble à une course effrénée en ascenseur. Niveau contenu autant que niveau genèse, ça monte, ça descend, ça se bloque, ça repart. L’histoire commence au printemps 2019, quand Mathieu Bertholet, directeur du Poche, lance l’ambitieux défi de «La pièce parfaite». Parfaite, parce que commanditée de A à Z par son public: dix-neuf fidèles, autrement dit, en choisiraient l’auteur, les comédiens et le sujet. Le metteur en scène, lui, était désigné d’emblée en la personne d’Yvan Rihs, nouvellement nommé doyen des classes d’art dramatique du Conservatoire de Genève. Le fruit de cette gestation collective et citoyenne devait se goûter en avril dernier.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.