Passer au contenu principal

Géant suisse de la littératurePandémie, surpopulation, extrémisme… Dürrenmatt
avait vu juste!

De son bureau neuchâtelois où l’homme à la pipe à écrit la plupart de ses textes (ici en 1970), il avait imaginé les dérives de ce monde.

1. L’écologie

2. Le système qui s’emballe

3. L’exception suisse

En 1990, Dürrenmatt jette un grand froid lorsqu’il prononce son discours «Pour Vaclav Havel», sous le titre original de «Die Schweiz – Gefängnis» (nrdl: «La Suisse, une prison»).  Pour lui, l’idée de cas particulier de la Suisse est un mythe qui enferme au lieu de donner des solutions.

4. La pandémie

5. Le fondamentalisme

6. La science

Le manuscrit des «Cerveaux électroniques» tiré de «Philosophie und Naturwissenschaft. Essays, Gedichte und Reden» imagine l’autonomisation de l’intelligence artificielle:

7. L’argent

8. Le pouvoir