Passer au contenu principal

Covid-19«On passera un bon été si chacun agit correctement»

Des cas sont réapparus en Chine et en Italie. À Genève, la crainte d’une deuxième vague gagne la rue. Est-ce justifié? Le point avec Didier Pittet, professeur aux HUG.

Le professeur Didier Pittet, chef du Service de prévention et contrôle de l’infection aux Hôpitaux universitaires de Genève.
Le professeur Didier Pittet, chef du Service de prévention et contrôle de l’infection aux Hôpitaux universitaires de Genève.
LUCIEN FORTUNATI

La récente recrudescence de cas de coronavirus en Chine et en Italie inquiète. À Genève, la fameuse deuxième vague est devenue un sujet de discussion récurrent. Faut-il la craindre alors qu’on est en plein déconfinement? Les réponses du professeur Didier Pittet, chef du Service de prévention et contrôle de l’infection aux Hôpitaux universitaires de Genève.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.