Passer au contenu principal

Soutien au secteur culturel«On ne pouvait pas perdre ce combat»

La violoncelliste Estelle Revaz s’est battue depuis des mois pour sensibiliser le monde politique sur la détresse financière des artistes. Soulagée, elle raconte cette épopée.

Estelle Revaz s’est révélée comme une battante pour défendre la cause des musiciens.
Estelle Revaz s’est révélée comme une battante pour défendre la cause des musiciens.
Pucciarelli

Pendant le premier semi-confinement, Estelle Revaz publiait chaque jour des vidéos de ses enregistrements faits à la maison, en solo ou avec des collègues musiciens bloqués aussi chez eux. Pour maintenir le niveau technique et ne pas baisser les bras. Mais depuis cet automne, alors que la vie musicale subit un deuxième arrêt encore plus violent, la violoncelliste valaisanne a changé de fusil d’épaule. Privée d’indemnités, comme beaucoup d’artistes indépendants, elle a délaissé quelque peu son instrument fétiche pour se lancer à bras-le-corps dans un véritable combat politique.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.