Passer au contenu principal

Football«On est déterminés à vouloir manger tout le monde!»

Kastriot Imeri et les M21 suisses sont arrivés en Slovénie où ils s’apprêtent à poursuivre leur belle aventure face à l’Angleterre, la Croatie et le Portugal.

Kastriot Imeri a rejoint la sélection suisse ce lundi avec beaucoup d’espoirs.
Kastriot Imeri a rejoint la sélection suisse ce lundi avec beaucoup d’espoirs.
FRESHFOCUS

Comme tous ses camarades de l’équipe de Suisse, Kastriot Imeri, qui a fêté ses 20 ans le 20 juin dernier, est tout excité à l’idée de disputer son premier Euro. «Même si ce n’est qu’avec les M21, c’est un rêve de gosse qui se concrétise», s’exclame le milieu de terrain servettien, l’un des 23 sélectionnés de Mauro Lustrinelli, qui va représenter notre pays du 25 au 31 mars en Slovénie. Alors qu’ils sont ensemble depuis lundi, ce jeudi, c’est déjà le premier gros match contre l’Angleterre. Durant six jours, les Helvètes vont s’attaquer à un Everest

Kastriot, cet Euro, c’est une belle récompense après votre magnifique parcours lors des qualifications. Mais qu’attendez-vous de ce gros événement?

Avec neuf succès sur dix, on a en effet fait une super campagne mais ce n’est pas terminé. On espère bien que notre belle aventure ne va pas s’arrêter de sitôt…

Kastriot Imeri (à droite) a retrouvé ce lundi ses potes Andi Zeqiri et Dan Ndoye avec plaisir.
Kastriot Imeri (à droite) a retrouvé ce lundi ses potes Andi Zeqiri et Dan Ndoye avec plaisir.
FRESHFOCUS

On a le sentiment qu’avec cette sélection, vous êtes prêts à renverser des montagnes. C’est quoi votre force?

Il y a déjà une ambiance extraordinaire dans notre groupe, que ce soit avec les Suisses alémaniques ou les Romands. Si je suis le plus souvent avec Andi Zeqiri, Alexandre Jankevitz, Félix Mambimbi ou Jérémie Guillemenot, on s’entend tous très bien, cela se voit dailleurs sur le terrain. Nous rigolons beaucoup ensemble mais dès que nous nous retrouvons sur le terrain, c’est très sérieux. On se fait tous confiance, chacun travaille pour l’autre. C’est notre force, comme notre jeunesse. On est tous déterminés à vouloir manger tout le monde!

À l’image de votre coach, Mauro Lustrinelli, qui semble être proche de vous…

Effectivement. C’est un coach qui est sérieux quand la situation l’exige mais qui sait aussi relâcher la pression et rigoler avec nous lors des moments de détente. C’est quelqu’un qui parle énormément avec les joueurs, qui nous fait part de ses envies et qui veut surtout que l’on se batte les uns pour les autres, c’est notre grande force.

Vous avez pu constater, lors de votre dernier match contre la France (défaite 3 à 1), que le niveau va être très élevé dans cet Euro. Vous êtes prêts à vous surpasser, forcément?

On s’attend en effet à affronter de très grands joueurs qui évoluent dans de très grands clubs. On l’avait déjà vu en France qu’au niveau technique, il va falloir faire encore plus mais il n’y a aucune crainte à avoir: on va tout donner et montrer de quoi on est capable.

«C’est comme quand on joue contre de grands clubs en Suisse, tu as toujours envie d’en faire un peu plus, de te montrer davantage.»

Kastriot Imeri, sélectionné suisse

L’Angleterre d’entrée jeudi puis la Croatie et le Portugal, cela vous fait-il saliver?

Oui, bien sûr. C’est comme quand on joue contre de grands clubs en Suisse, tu as toujours envie d’en faire un peu plus, de te montrer davantage. On va tout faire pour aller titiller ces joueurs qui brillent dans des gros championnats. C’est un bon moyen de savoir où on se situe si on veut un jour arriver à leur niveau.

Que ce soit avec les M21 ou avec Servette où vous avez l’Europe en ligne de mire, ce genre de compétition peut vous permettre de vous mettre en valeur pour partir un jour à l’étranger. C’est aussi votre but?

Quand tu es jeune, tu veux toujours aller le plus haut possible et c’est sûr qu’on fait du foot pour cela. On rêve de jouer dans des grands clubs mais pour ça, je dois continuer à travailler avec Servette pour aller chercher une place en Europa League et nous mettre en vitrine. Comme dans cet Euro…