Passer au contenu principal

Théâtre du confinementOn enferme toujours Cassandre l’incomprise

Sous la direction de Gabriel Alvarez, Justine Ruchat monologue envers et contre tout, hurlant l’exclusion, vomissant la clairvoyance de la prophétesse grecque.

Isolée à l’asile, la Cassandre folle et sage de Justine Ruchat.
Isolée à l’asile, la Cassandre folle et sage de Justine Ruchat.
ELISA MURCIA ARTENGO

«Je m’ennuie», aurait confié la comédienne Justine Ruchat à son ami Gabriel Alvarez peu après le début du semi-confinement. Message reçu cinq sur cinq par le metteur en scène et codirecteur du Galpon, qui lui propose aussitôt deux créations en temps de pandémie: un dialogue féminin du Britannique Howard Baker, révélé en juin, suivi d’un monologue autour de la figure de Cassandre, qu’il lui propose d’écrire avec lui à partir de fragments empruntés à Homère, Christa Wolf et d’autres.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.