Passer au contenu principal

Une passionnée de goûts«On a confiné la femme en cuisine depuis le néolithique»

Nora Bouazzouni a décrypté dans «Faiminisme» comment les femmes ont été aliénées par l’assiette. Interview à l’heure du #jedisnonchef.

La gourmande Nora Bouazzouni se passionne pour le sexisme dans l’alimentation.
La gourmande Nora Bouazzouni se passionne pour le sexisme dans l’alimentation.
ED. NOURIRTURFU

*Retrouvez ce week-end et toute la semaine notre dossier spécial sur les 50 ans du droit de vote des femmes en Suisse*

La journaliste française Nora Bouazzouni aime les séries TV, le féminisme et la «bouffe», comme elle dit. Après avoir publié il y a trois ans «Faiminisme – quand le sexisme passe à table», elle va sortir en avril un nouveau manifeste sur les stéréotypes de genre dans l’alimentation. Entre-temps, elle a lancé avec Camille Aumont Carnel, la créatrice de #jedisnonchef, un questionnaire sur les violences dans la restauration. Entretien au bout du fil.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.