Novak Djokovic: «Le raisonnement de Wimbledon n'est pas logique...»

TennisAprès avoir vu son 8e de finale repoussé de lundi à mardi, le Serbe est un peu remonté contre le tournoi britannique.

Novak Djokovic, toute rage dehors, se rapproche d'un nouveau titre à Wimbledon.

Novak Djokovic, toute rage dehors, se rapproche d'un nouveau titre à Wimbledon. Image: AP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Novak Djokovic a fini par prendre le quart. Sans dérailler, mais en devant souquer un peu plus ferme qu’attendu devant Adrian Mannarino. Repoussé à ce mardi en raison à la fois de la durée du choc Muller-Nadal que du choix des organisateurs de ne pas le déplacer sur le Centre Court, le 8e de finale du Serbe a fait un peu polémique du côté de Wimbledon. Mais, s’il a déploré les décisions et affirmé ne rien y comprendre, l’ancien No 1 mondial n’a pas voulu ajouter trop d’huile sur le feu. Il s'est abstenu de faire part de sa noire colère. Tout juste se félicitait-il d’avoir maté le Français en trois sets pour rejoindre Tomas Berdych à la programmation de mercredi. Qui, cette fois, ne devrait pas le mettre en retard.

En attendant de retrouver un Tchèque qu’il a régulièrement dominé au cours de sa carrière, «Nole» est passé en conférence de presse. Avec un demi-sourire seulement et sans vouloir s’épancher sur une épaule qui l’a quelque peu dérangé ce mardi.

Novak Djokovic, pouvez-vous revenir sur ce qui s’est passé mardi avec le report de votre match…?

Cela a été une très longue journée pour Mannarino comme pour moi. Nous étions programmés après un match épique et il était difficile de savoir quand celui-ci allait se terminer. C’était une journée où tu es ballotté entre plusieurs états. Des moments où tu es chaud, d’autres où tu es en stand-by en attendant de pouvoir entrer sur le court... Nous avons parlé avec l’arbitre, avec les superviseurs pour comprendre le raisonnement qui était le leur. Je pense que c’était une mauvaise décision de leur part de ne pas lancer notre rencontre, car nous aurions pu jouer. Le dernier match sur le Centre Court s’est terminé à 19 h. Avec le toit et les lumières, nous avions l’autorisation de jouer jusqu’à 23 h. Cela aurait été faisable. Ils ont refusé, apparemment pour des raisons de sécurité. C’est le seul motif qu’ils ont fait valoir. Je n’y vois aucune logique…

Aujourd’hui, vous avez mentionné un trou dans le court...

Oui, il y a un trou. Je pense que le préparateur des terrains serait plus compétent que moi pour dire quel genre de problèmes cela peut engendrer, mais les terrains ne sont effectivement pas en bon état. Bien sûr, le gazon est la surface qui demande le plus d’entretien, car contrairement à la terre battue, plus tu joues dessus, plus il se dégrade, mais nous sommes plusieurs joueurs à nous plaindre des conditions cette année…

Pour en revenir au report d’hier, vous avez dit qu'il n’aurait pas eu lieu s’il y avait eu un tie-break à 6-6 dans le 5e set. Mais est-ce la panacée, un jeu décisif pour finir?

Oui. Je ne vois pas pourquoi on continue avec ça. Parce que le match Isner-Mahut a été une histoire folle on garde ce principe?

Mais cela a été un combat magnifique et dantesque hier entre Muller et Nadal…

Oui, bien sûr, mais c’est bien pour les spectateurs, pas pour le joueur qui doit encore jouer le lendemain. Disputer des matches de cinq ou six heures, puis revenir un autre jour, ce n’est pas forcément ce qu’il y a de mieux pour le corps.

Pour vous, maintenant, place à Tomas Berdych…

Il m’a battu ici en demi-finales il y a sept ans. Cela fait des années qu’il est dans les meilleurs joueurs du monde, dans ou tout proche du Top 10 ATP. Tomas a de belles frappes, qui sont très efficaces sur cette surface. Il apprécie de jouer de gros matches dans de gros tournois. Il a également beaucoup d’expérience. Ce sera très important pour moi d’entrer de plain-pied dans ce quart de finale. Je sais ce que j’ai à faire. Et j’espère pouvoir l’exécuter de la meilleure des manières.

Créé: 11.07.2017, 17h38

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.