Passer au contenu principal

Polémique«Nous ne sommes pas la mosquée d’Erdogan»

La mosquée d’Écublens a reçu 40’000 francs de la Confédération pour sa sécurité. Face aux critiques, elle assure que seul son imam est payé par l’État turc, sans contrepartie.

La mosquée Eyup Sultan Mescidi à Écublens.
La mosquée Eyup Sultan Mescidi à Écublens.
VANESSA CARDOSO

La mosquée Eyup Sultan Mescidi, à Écublens, fait polémique dans les colonnes du «Tages-Anzeiger». Dans son édition de vendredi, le quotidien alémanique dévoile que la Confédération a accordé 40’000 francs pour renforcer la sécurité du lieu de culte, aussi appelé Centre islamique et culturel turc de Lausanne et environs. Mais il relève également les critiques que suscite cette subvention publique: la mosquée en question opère sous l’égide de Diyanet, une institution religieuse contrôlée par le président turc Recep Tayyip Erdogan.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.