Passer au contenu principal

300 personnes dans les stades«Nous allons être en grande souffrance»

Découvrez la réaction des clubs romands de football de l'élite quant aux dernières décisions du Conseil fédéral.

Le président du FC Sion Christian Constantin estime que cette nouvelle mesure n’apporte que très peu de développements positifs.
Le président du FC Sion Christian Constantin estime que cette nouvelle mesure n’apporte que très peu de développements positifs.
KEYSTONE

Alain Berset l'a confirmé ce mercredi après-midi lors de la conférence de presse du Conseil fédéral: dès le 8 juin, les manifestations pourront réunir jusqu'à 300 personnes, mais pas plus.

Une bonne nouvelle pour le football suisse, qui doit décider vendredi d'un éventuel retour à la compétition? C'est la question que nous avons posée aux représentants des clubs romands de l'élite.

Le Conseil fédéral tranchera en outre le 24 juin sur les manifestations réunissant entre 300 et 1000 personnes et d’autres assouplissements possibles. Mais les manifestations de plus de 1000 personnes resteront interdites jusqu’à fin août.

Christian Binggeli, président de NE Xamax FCS

KEYSTONE

«300 personnes, c’est impeccable pour... la 2e ligue! Mais dans notre cas, vous faites entrer qui? Vous organisez un tirage au sort? Faut-il choisir parmi nos généreux partenaires et sponsors ou plutôt parmi nos fidèles fans qui nous suivent partout à l’extérieur? C’est juste un truc à se mettre en pétard avec tout le monde et à créer une émeute à l’extérieur du stade pour ceux et celles qui n’auront pas le droit d’y entrer. Sans parler que financièrement, ça ne va rien nous amener. Dans ces conditions, on aurait meilleur temps de maintenir un vrai huis clos. Je m’étonne que l’on n’ait pas davantage utilisé la configuration même des tribunes, avec par exemple une personne tous les quatre sièges. Et si un mari vient avec sa femme, devra-t-il prouver qu’il est marié? Et les enfants, sont-ils comptabilisés dans cette liste des 300? Non, tout cela n’est pas juste et ne cadre pas avec le sport professionnel.»

Christian Constantin, président du FC Sion

KEYSTONE

«300 personnes, oui, cela fait peu de monde, beaucoup moins qu’espéré. Et si vous ôtez les 200 personnes pour l’organisation du huis clos (ndlr: selon le protocole officiel établi par la Swiss Football League pour les matches de Super League), cela fait encore moins de monde. Cela devient compliqué de vivre avec ça. Je nous vois en grande souffrance. Pas besoin de faire beaucoup d’efforts pour ouvrir Tourbillon. Je pensais au moins 300 personnes par tribunes. Là, ces 100 personnes, vous les choisissez comment? En attendant de nouveaux assouplissements, qui faudrait-il privilégier? On va être obligé de travailler aussi sur l’Hospitality.»

Loïc Lüscher, responsable communication du Servette FC

«Servette attend encore les précisions de la Ligue. En attendant le 24 juin et un possible nouvel assouplissement, cela reste une sorte de huis clos. 1000 personnes peut-être en juillet et en août, ce serait bien sûr mieux que zéro. On continue d’avancer jour après jour. Il ne sert à rien de vouloir se projeter trop loin. Je m’exprime en mon nom mais sur la future stratégie à adopter, peut-être les clubs devraient-ils s’accorder afin de dégager une politique commune.»

Vincent Steinmann, directeur marketing et communication du LS

KEYSTONE

«Pour moi, ça ressemble à s’y méprendre à un huis clos. Sincèrement on s’attendait à un peu plus, mais bon, si on enlève les joueurs, les staffs et la presse il ne restera que la moitié des 300 personnes autorisées pour chaque match. On fera au mieux. Pour désigner les 150 heureux élus, nous allons organiser une rencontre avec nos sponsors, nos clubs de soutien, nos abonnés et nos supporters pour trouver la meilleure solution possible. Mais si on veut être positif, je dirai que c’est un premier pas vers les 1000 personnes que nous espérons pouvoir accueillir le plus vite possible.»