Passer au contenu principal

La paix des transports à Genève se joue au Grand Conseil

Le compromis sur la mobilité répond à l'initiative des Verts pour «Pour des transports publics plus rapides».

Les députés genevois n'ont pas réussi à fixer jeudi soir le sort du compromis sur la mobilité, qui pourrait sinon inaugurer la paix des transport à Genève du moins déclarer un armistice entre les pro- et les antivoitures. Le débat a repris vendredi à 17 heures et s'est terminé après 22h30 sur un compromis qui a incité les Verts à maintenir leur initiative.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.