Passer au contenu principal

Shell peut forer dans l’Arctique, la ruée vers l'or noir relancée

Environ 20% des réserves mondiales de gaz et de pétrole se cachent dans le sous-sol.

Cette fois-ci, c’est reparti. Ce lundi à Washington, l’administration Obama vient de donner son feu vert définitif à la compagnie pétrolière Royal Hutch Shell pour effectuer des forages exploratoires sous les eaux de l’Arctique, nouvel eldorado énergétique de la planète. Le recul rapide des glaces polaires, affectées par le réchauffement climatique, laisse en effet envisager l’exploitation de ses énormes ressources naturelles. On estime en effet qu’il s’y cache 20% des réserves mondiales de pétrole et de gaz non répertoriées. L’équivalent de plusieurs années de consommation planétaire. Autant dire que les Etats riverains de cet océan jouent déjà des coudes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.