Passer au contenu principal

EnvironnementGenève a participé à la marche mondiale pour le climat

Des centaines de milliers de personnes ont défilé dans le monde entier deux jours avant le sommet de l'ONU sur le climat. Des manifestations ont eu lieu à Genève et Zurich ce week-end.

Des dizaines de milliers de personnes ont défilé dans le monde (21 septembre 2014)
Des dizaines de milliers de personnes ont défilé dans le monde (21 septembre 2014)
Keystone
Des dizaines de milliers de personnes ont convergé à New York pour une grande «Marche du peuple pour le climat» (21 septembre 2014)
Des dizaines de milliers de personnes ont convergé à New York pour une grande «Marche du peuple pour le climat» (21 septembre 2014)
Keystone
Mobilisation à Berlin (21 septembre 2014)
Mobilisation à Berlin (21 septembre 2014)
Keystone
1 / 11

A Genève, environ 800 personnes ont défilé ce dimanche 21 septembre pour la protection du climat. Elles se sont jointes à la marche pour le climat organisée au niveau mondial à deux jours du sommet organisé mardi à New York. Les manifestants ont appelé la Suisse à s'engager davantage pour une protection efficace du climat.

A l'appel des Verts et de plusieurs associations écologistes, le défilé bon enfant composé de nombreuses familles et de beaucoup de vélos a traversé la ville de la plaine de Plainpalais à la place des Nations. Beaucoup s'étaient habillés en vert. La veille, quelque 500 personnes avaient également défilé à Zurich.

Plan d'action

Tant à Genève qu'à Zurich, les manifestants ont demandé à la Suisse de «cesser de temporiser». La conseillère fédérale Doris Leuthard représentera la Suisse mardi à New York au sommet convoqué par le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon et auquel près de 120 chefs d'Etat et de gouvernement doivent participer.

De leur côté, Les Verts genevois ont déploré que le Conseil d'Etat ait retiré sans explication son projet de loi sur l'action publique en vue du développement durable. Ils appellent le gouvernement cantonal à le redéposer au plus vite pour que le parlement puisse s'en saisir, alors que la loi actuelle échoit à la fin de cette année. Ils appellent également les autorités genevoises à présenter rapidement le plan d'action en faveur du climat.

Marche à New-York

Cette manifestation pour le climat s'est déroulée dans de nombreux endroits du monde. Avec fanfares et fleurs géantes, des dizaines de milliers de personnes, célébrités, hommes politiques, militants, étudiants ou Américains ordinaires, ont convergé dimanche à New York pour une grande «Marche du peuple pour le climat», qui se voulait la plus importante de l'histoire. Les organisateurs y espéraient plus de 100.000 personnes, plus que pour la conférence sur le climat de Copenhague en décembre 2009.

«Nous pensons atteindre notre but, qui est que cette marche soit la plus importante de l'histoire», a confié à l'AFP avant la marche Ricken Patel, directeur de l'ONG Avaaz, co-organisatrice de la marche.

Deux heures avant qu'elle ne démarre, des milliers de personnes étaient déjà rassemblées le long de Central Park, portant d'immenses tournesols en carton, des pancartes hostiles aux «énergies sales» ou des tee-shirts dénonçant la faim associée au changement climatique. Des Indiens d'Amérique y étaient venus en tenue traditionnelle.

Sommet de l'ONU

Deux jours avant un sommet de l'ONU sur le climat, qui doit réunir plus de 120 chefs d'Etat et de gouvernement - un record pour ce dossier - cette marche avait pour objectif de pousser les responsables politiques à agir «de manière ambitieuse» contre le changement climatique, et à s'engager, avant la conférence internationale de Paris fin 2015. Avec un slogan: «Nous voulons de l'action, pas des mots».

New York n'était pas la seule ville à se mobiliser dimanche. Des manifestations étaient organisées partout dans le monde, notamment à Londres, Berlin, Amsterdam, Paris, Stockholm, Rome, Madrid, New Delhi, Melbourne ou Rio de Janeiro: au total, selon les organisateurs, plus de 2.700 événements étaient prévus dans 158 pays.

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont ainsi défilé dans les rues de Londres. Parmi les manifestants figuraient des victimes des inondations en Angleterre l'hiver passé, ainsi que l'actrice britannique Emma Thompson, qui revient d'une expédition en Arctique avec Greenpeace pour dénoncer la fonte des glaces.

Près de 5.000 personnes selon la police ont manifesté à Paris, dans une ambiance plutôt familiale. «Hier, on pouvait dire qu'on ne savait pas. Aujourd'hui, on sait. Le changement (climatique) est déjà en marche», a souligné Nicolas Hulot, envoyé spécial du président français pour la protection de la planète.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.