Passer au contenu principal

«On exige beaucoup plus des femmes»

Pour le président du Conseil d’Etat, François Longchamp, la légitimité des femmes en politique n’est pas acquise.

Un élu traite une collègue de cruche. Comment réagissez-vous ?

– Cela me fait penser à une phrase de Bernard Lescaze, ancien président du Grand Conseil: «Une cruche, plus c’est vide et plus c’est sonore.» En l’occurrence, M. Stauffer est très sonore... Il faut avoir beaucoup de finesse pour manier la politique sur le terrain personnel. Je pense à cette réplique célèbre: Lady Astor, élue au parlement britannique, disant à Churchill: «Monsieur, si j’étais votre femme, je verserais du poison dans votre café…» A quoi il avait répliqué: «Madame, si j’étais votre mari, je le boirais!» N’est pas Winston Churchill qui veut...

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.