Passer au contenu principal

Le tueur d'une prostituée s'est enfui d'un centre de semi-détention

L'homme condamné en 2005 à quinze ans de prison ne s’est pas présenté dimanche soir à La Pâquerette des Champs, après deux jours de permission.

Un homme de 38 ans, condamné en 2005 à quinze ans d’emprisonnement pour l’assassinat d’une prostituée aux Pâquis, tuée par 110 coups de poinçon, s’est enfui d’un foyer de semi-liberté, selon nos informations. C., un Français qui a purgé plus de dix ans de prison, n’est pas rentré comme prévu dimanche soir à La Pâquerette des Champs, après une permission de deux jours. La brigade criminelle genevoise a été alertée et un mandat international a été lancé par le Ministère public.

Me Vincent Spira a confirmé ce mercredi matin à la Tribune de Genève le non-retour de congé de son client, dont il est sans nouvelle. «Son geste est irréfléchi et mu par un besoin irrépressible de quelques jours de liberté et d’une réaction certaine à la décision du Tribunal d’application des peines et des mesures (Tapem) du 23 mars de ne pas lui accorder une libération conditionnelle.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.