Les médias exclus du forum sur les territoires palestiniens

Genève internationaleGenève accueille les Etats parties à la IVe Convention de Genève à propos de la protection des civils.

La conférence a lieu à l'Organisation météorologique mondiale, installée à l'avenue de la Paix.

La conférence a lieu à l'Organisation météorologique mondiale, installée à l'avenue de la Paix.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les délégations sont réunies au siège de l’Organisation mondiale de la météo, avenue de la Paix à Genève. Les médias n’ont pas été autorisés à suivre les débats. Une conférence de presse pourrait être donnée à la mi-journée.

La Tribune de Genève a pu se procurer le texte de la déclaration qui sera lue au nom de l’Union européenne (le texte original est en anglais). L'UE rappelle son attachement au «droit international humanitaire» et exhorte «les acteurs étatiques et non étatiques» à le respecter. Elle ajoute que la «Quatrième Convention de Genève (…) ne devrait donc pas être détournée à des fins politiques».

Extraits de la déclaration en huit paragraphes lus ce matin :

«Nous sommes témoins d'innombrables violations flagrantes du droit international humanitaire dans les conflits d'aujourd'hui, y compris les attaques délibérées contre des civils, et c'est notre responsabilité de rappeler aux parties en conflit leurs obligations en vertu du droit humanitaire international.» «La Quatrième Convention de Genève s’applique aux territoires occupés par Israël depuis la guerre de 1967, y compris la Cisjordanie, Jérusalem-Est et la bande de Gaza.» «Lorsque des violations graves du droit international humanitaire se produisent, il devrait y avoir des enquêtes approfondies et les responsables devraient être traduits en justice.» «La déclaration rappelle que la puissance occupante a l'obligation d'administrer le territoire palestinien occupé d'une manière qui prend pleinement en compte les besoins de la population civile tout en sauvegardant ses propres besoins de sécurité.»

«Le respect du droit international humanitaire et du droit des droits humains est une pierre angulaire pour la paix et la sécurité dans la région. Dans ce contexte, nous réitérons notre position que l'expansion continue des colonies illégales n’est pas seulement un obstacle à la paix parce qu’elle menace la viabilité d’une solution à deux Etats, mais qu'elle est aussi illégale […]»

«Nous restons également très préoccupés par la reprise de la pratique de la démolition punitive de maisons, la poursuite des démolitions administratives et le transfert de prisonniers palestiniens en territoire israélien.»

«Le récent conflit à Gaza a une fois de plus démontré la nécessité pour toutes les parties, y compris les acteurs non étatiques, de respecter pleinement la Quatrième Convention de Genève pour assurer la protection de la population civile. Nous condamnons fermement les tirs criminels et aveugles de roquettes sur Israël par le Hamas et les groupes militants dans la bande de Gaza, portant directement atteinte aux civils. Ces violations graves du droit international humanitaire, ainsi que toute utilisation de civils comme boucliers humains, utilisation des locaux des Nations Unies, y compris les écoles, à des fins militaires et des tirs de roquettes à partir de zones civiles sont inacceptables.» «Nous devons trouver une solution juste, globale et durable au conflit. Notre position est claire: notre objectif ultime demeure une solution à deux États, avec l'État d'Israël et un État indépendant, démocratique, contigu, souverain et viable de Palestine, vivant côte à côte dans la paix et la sécurité et la reconnaissance mutuelle.» (TDG)

Créé: 17.12.2014, 10h40

Articles en relation

Israël en délicatesse avec la IVe Convention de Genève

Palestine Occupation, annexion, colonisation... L'Etat hébreu est accusé de violer au quotidien le droit international humanitaire. Plus...

Une «grand-messe» à Genève pour la protection des civils palestiniens

Diplomatie La conférence des Etats parties à la IVe Convention de Genève s’ouvre ce matin dans la Cité de Calvin sans Israël ni les Etats-Unis. Plus...

«Tôt ou tard, Israël devra rendre des comptes»

Palestine Personnalité de renom, Mme Hanan Ashrawi s'est exprimée hier à Genève devant l'American International Club. Plus...

«L’initiative de la Suisse est politique et amorale»

Proche-Orient L’ambassadeur d’Israël estime que la Suisse rompt avec sa neutralité un organisant une conférence sur les territoires occupés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Tunisie: un projet de loi veut que les femmes héritent autant que les hommes
Plus...