Des associés du Genevois Yves Bouvier sur le gril

Marchands d'artDeux partenaires du Genevois se retrouvent à leur tour en première ligne.

La galerie Nelombos de Jean-Marc Peretti, associé d’Yves Bouvier, est située dans les Ports Francs de Genève.

La galerie Nelombos de Jean-Marc Peretti, associé d’Yves Bouvier, est située dans les Ports Francs de Genève. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les associés d’Yves Bouvier entrent en scène autour d’une vente de toiles de Picasso supposées volées. La Tribune de Genève a eu accès à des documents confidentiels qui éclairent les relations et les pratiques de l’homme des Ports Francs.

Le conflit qui oppose le principal opérateur des Ports Francs genevois à l’oligarque russe Dmitri Rybolovlev est monté d’un cran avec la nouvelle enquête ordonnée par la justice française autour de la vente de toiles de Picasso supposées volées à l’héritière de ce dernier Catherine Hutin-Blay (notre édition d’hier). L’histoire place sur la scène judiciaire deux acteurs jusque-là en retrait dans le casting: Olivier Thomas et Jean-Marc Peretti.

Escroquerie et blanchiment

Les deux associés d’Yves Bouvier dans Freeport Luxembourg se retrouvent en première ligne. Si Olivier Thomas a été laissé libre jeudi à l’issue de sa garde à vue, Jean-Marc Peretti, qui possède 7% des actions de Freeport Luxembourg, devrait être prochainement entendu.

Ce n’est pas la première fois que celui-ci, directeur de la galerie Nelombos, située elle dans les Ports Francs de Genève, est amené à s’expliquer devant la justice. Le 12 mars, l’ancien directeur d’un cercle de jeux parisien s’était déjà retrouvé dans les locaux de la Brigade financière de la police judiciaire. Les enquêteurs genevois agissaient alors sur commission rogatoire de la justice monégasque, à l’origine de l’inculpation d’Yves Bouvier sur le Rocher pour «escroquerie» et «complicité de blanchiment».

Dans des déclarations que nous avons pu consulter, Jean-Marc Peretti apparaît bien comme une pièce essentielle des activités d’Yves Bouvier sur le marché de l’art. L’intéressé aurait débuté sa carrière dans les années 80 dans un casino au Gabon. Sa rencontre avec Yves Bouvier daterait de 2007 ou 2008 à Paris.

Par la suite, Jean-Marc Peretti quitte le monde du jeu pour monter la galerie Nelombos, dont le siège social est situé dans la zone des Ports Francs, dans les mêmes locaux que Natural Le Coultre, la société d’Yves Bouvier.

Mais c’est avec une noria de structures plus exotiques les unes que les autres – Pacific Alliance entreprises, Wang Tak Developpement Ltd, New Town trading company Ltd ou Finatrading Développement Ltd – que Jean-Marc Peretti entre en affaires avec Bouvier.

Parfois généreux

Nelombos SA, qui draine des centaines de milliers d’euros, intervient au choix comme acheteur de toiles revendues par la suite ou comme intermédiaire. Jean-Marc Peretti a ainsi joué un rôle prépondérant dans l’achat du Rothko qui met le feu aux poudres fin 2014 dans les relations avec l’oligarque. Il reconnaît avoir directement négocié la transaction avec la famille Mouaix, domiciliée en Afrique du Sud, pour 80 millions de dollars.

Yves Bouvier sait parfois se montrer généreux avec ce partenaire privilégié. Jean-Marc Peretti en témoigne: «Il m’a, par exemple, offert une Aston Martin en guise d’amitié.» Ce dernier affirme cependant qu’il n’est pas «un homme de paille».

Dans une audition connexe, un expert intervenant régulièrement sur les Ports Francs de Genève émet certaines réserves sur les pratiques commerciales d’Yves Bouvier. Le témoin évoque des versements de prestations payées parfois en espèces sans facturation, notamment 3000 euros remis «dans une enveloppe» pour une intervention dans le dossier Rothko.

Une déposition qui a fait réagir hier Luc Brossollet, l’avocat d’Yves Bouvier: «Si cela ne lui convenait pas, pourquoi a-t-il continué d’entretenir des relations avec mon client?» (TDG)

Créé: 15.05.2015, 22h19

Articles en relation

Yves Bouvier réduit son implication à Luxembourg

Marché de l'art Poursuivi par un milliardaire russe pour escroquerie, l'homme d'affaire genevois avait inauguré ces entrepôts en septembre dernier. Il abandonne son implication active dans la gestion de cette institution pour se consacrer Plus...

Contre-attaque d'une proche d'Yves Bouvier face au milliardaire Rybolovlev

Marché de l'art Accusée d'avoir participé à une vaste escroquerie sur des tableaux aux côtés de l'entrepreneur genevois,Tania Rappo, évoque une rencontre secrète entre l'oligarque et les autorités judiciaires monégasque. Afin d'orchestrer l'arrestation d'Yves Bouvier. Selon Le Temps, le ministre de la Justice du Rocher était présent. Plus...

Un galeriste corse entre dans l’affaire Bouvier

Marché de l'art Le passé du propriétaire de la galerie genevoise Nelombos, proche du maître des Ports Francs, intrigue. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Donald à l'ONU
Plus...