Volkswagen suspend son projet de nouvelle usine

TurquieLe groupe automobile allemand a revu sa décision d'implanter une nouvelle usine en Turquie après l'offensive turque contre les Kurdes en Syrie.

Volkswagen se dit «préoccupé» après le début de l'offensive turque en Syrie.

Volkswagen se dit «préoccupé» après le début de l'offensive turque en Syrie. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le groupe automobile Volkswagen a annoncé mardi avoir suspendu sa décision sur la construction d'une nouvelle usine en Turquie. Il se dit «préoccupé» après le début de l'offensive turque en Syrie.

«La décision sur la nouvelle usine a été repoussée par le directoire», a indiqué un porte-parole du constructeur. «Nous observons la situation de près et voyons l'évolution actuelle avec préoccupation.»

La Turquie a lancé mercredi dernier une offensive dans le nord-est de la Syrie contre une milice kurde soutenue par les Occidentaux dans la lutte antidjihadiste mais qu'Ankara accuse de terrorisme.

Le groupe automobile avait décidé «ses derniers mois» d'installer en Turquie son nouveau site de production d'Europe de l'Est, et non en Roumanie ou en Bulgarie, selon le quotidien «Handelsblatt». L'usine représente un investissement estimé entre 1,2 et 1,5 milliard d'euros (entre 1,32 et 1,65 milliard de francs) et devrait employer quelque 4000 personnes.

Choix polémique

Le choix du pays avait déjà suscité l'ire de plusieurs députés européens, qui ont accusé la Turquie d'avoir promis à Volkswagen de gros contrats publics et des subventions contraires à la législation européenne.

Les Etats membres de l'Union européenne ont condamné lundi l'intervention militaire turque dans le nord de la Syrie. Berlin a également condamné cette offensive et annoncé samedi stopper ses livraisons d'armes à la Turquie.

Environ un million de kurdes vivent en Allemagne, souvent originaires du territoire turc, sur les 2,5 millions de personnes de nationalité ou d'origine turque que compte le pays. (ats/nxp)

Créé: 15.10.2019, 11h24

Galerie photo

La Turquie veut une «zone de sécurité» à la frontière avec la Syrie

La Turquie veut une «zone de sécurité» à la frontière avec la Syrie Après avoir forcé le retrait des forces kurdes du nord de la Syrie, Ankara, aidé de Moscou, prend peu à peu position et fait face aux Forces démocratiques syriennes.

Articles en relation

Donald Trump durcit le ton contre Ankara

Offensive turque en Syrie Pour convaincre la Turquie de stopper son offensive contre les Kurdes, Washington a imposé des sanctions contre trois ministres turcs. Plus...

L'armée d'Assad se rapproche de la Turquie

Guerre Les forces du régime syrien se sont rapprochées lundi de la frontière avec la Turquie, où les troupes d'Ankara et des supplétifs syriens mènent toujours des combats. Plus...

Berlin stoppe ses ventes d'armes à la Turquie

Offensive turque en Syrie Le ministre des Affaires étrangères allemand, Heiko Maas, a annoncé que son pays arrête de livrer des armes à Ankara. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Premier anniversaire des gilets jaunes
Plus...