Passer au contenu principal

140 chercheurs défendent le prof Séralini et ses thèses sur la toxicité des OGM

Pour ceux qui ne connaissent pas cette histoire, il convient de rappeler que le 19 septembre dernier, le professeur Gilles-Eric Séralini publie des résultats chocs sur la toxicité d'un maïs OGM et du pesticide Round up utilisé en association. Des photos avec des rats ayant développé d'importantes tumeurs sont diffusées dans toute la presse. La réaction ne tarde pas : le 20 septembre, soit le lendemain, des scientifiques s’élèvent contre la manière dont ont été faites les expériences.

Tout dernièrement, soit le 14 novembre, dans une lettre ouverte intitulée «Science et conscience» publiée sur le Monde.fr, 140 scientifiques s'insurgent contre les critiques de l'étude et défendent le professeur Séralini.Voici ce qu’ils disent:

« D'une part, les scientifiques qui se sont exprimés sur ce sujet l'ont fait en leur nom propre et ne peuvent prétendre représenter la communauté scientifique dans son ensemble. Le fait qu'un groupe d'une douzaine de personnes,prétendant représenter six académies, ait décidé d'un communiqué commun sans débat est contraire au fonctionnement normal de ces institutions et interroge sur la vision de la science et de la technologie »

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.