L'UDC récolte 116'000 signatures contre «les élites»

PolitiquePour le premier parti de Suisse, la loi suisse doit être respectée par le Gouvernement et le Tribunal fédéral même contre les traités internationaux.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C'est le nouveau combat de l'UDC: faire primer le droit suisse sur le droit international. Le parti a officiellement déposé ce vendredi son initiative populaire «Le droit suisse au lieu de juges étrangers». L'UDC accuse les élites d'un «coup d'Etat» contre le peuple. Son président Albert Rösti (BE) explique comment il espère convaincre la population.

C’est une thématique compliquée, comment allez-vous l’expliquer aux gens?

Je ne pense pas que ce soit si difficile. Lors de la récolte des signatures, les gens comprenaient tout de suite très bien de quoi il était question. C’est simple: la loi suisse doit être respectée en priorité par le Gouvernement et le Tribunal fédéral. Initiative contre les minarets, sur le renvoi des criminels étrangers, et bientôt contre l'immigration de masse, à plusieurs reprises, on refuse de mettre en œuvre les décisions du peuple, ça ne va pas! C’est peut-être compliqué au niveau des termes juridiques, mais c’est tout simple à expliquer. La volonté du peuple, c’est le droit le plus important pour la Suisse.

Ce droit international, c’est quand même la Suisse qui a décidé souverainement de le reconnaître…

C’est clair que la plupart des traités internationaux ont été acceptés par le peuple ou par le Parlement qui est son représentant. Et ces traités sont respectés. Mais si jamais l'Union européenne demande à la Suisse de mettre en place un accord institutionnel, là on n’est pas d’accord parce que le peuple n’a plus rien à dire. C’est ça que l’on veut éviter. Ça ne signifie pas qu’il faut dénoncer tous ces contrats, mais il faut mettre des lignes rouges. Le Conseil fédéral est le Tribunal fédéral doivent savoir que la décision du peuple, c’est celle qui compte.

Seriez-vous prêts à dénoncer la Convention européenne des droits de l’homme?

Nous n’avons pas lancé cette initiative contre la Convention européenne des droits de l’homme. Ce n’est pas du tout notre objectif, car cette Convention fait partie de notre Constitution. Nous n'avons pas l’intention de la dénoncer, d'ailleurs notre initiative précise que les droits de l’homme impératifs seront maintenus. En même temps si un jour, une décision de la Cour européenne des droits de l'homme est contraire à notre Constitution, notre initiative dit qu’il ne faut pas l’accepter. Vous savez, l’Allemagne ou Angleterre procèdent déjà de cette façon. (TDG)

Créé: 12.08.2016, 14h23

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Federer redevient Numéro 1 mondial
Plus...