Les Suisses achètent toujours plus d'eaux minérales

ConsommationAlors qu'acheter de l'eau était exotique dans les années 70, le marché de l'eau en bouteille a explosé depuis 20 ans. Et ce n'est pas fini.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'eau qui sort des robinets suisses est non seulement propre et abondante, mais elle est surtout gratuite ou presque. Nulle part ailleurs au monde, l'eau potable n'a une aussi belle réputation qu'en Suisse. D'ailleurs une personne sur deux en boit régulièrement. Pourtant, les Helvètes consomment toujours plus d'eau minérale en bouteille.

Selon le Blick, qui consacre une série sur ce thème, peu de gens achetaient de l'eau dans les années 70. Il y a 20 ans, quelque 680 millions de litres étaient déjà consommés dans notre pays et aujourd'hui, on en est à 977 millions de litres vendus, ce qui représente quelque 115 litres par habitant.

Mais pourquoi ce marché est-il en plein essor alors que notre eau du robinet est excellente? Les habitudes de consommation des Suisses ont changé. Certains trouvent l'eau du robinet trop calcaire, trop chlorée, trop ennuyeuse, ou n'ont pas envie d'investir dans un appareil à gazéifier.

Marketing réussi

Mais surtout ils sont victimes d'un excellent marketing des entreprises actives dans ce secteur. «Cette croissance est fortement due à la publicité», confirme un annonceur qui souhaite rester anonyme. Il faut dire que les pubs rivalisent de paysages idylliques, montagnes enneigées, lacs cristallins, ou encore d'images de sportifs en plein effort, pour nous vendre un mode de vie sain, une thématique très porteuse dans ce marché hautement concurrentiel, explique le Blick.

Car les Suisses n'hésitent pas à sortir leur portemonnaie quand il y a va de leur bien être. Ils peuvent payer ainsi jusqu'à 6 francs une bouteille d'eau (Solán de Cabras, Globus), alors qu'un litre coûte 25 centimes (M budget, Migros) ou 0,2 ct en moyenne l'eau du robinet.

Une demande qui va encore croître

Cet intérêt croissant pour l'eau minérale en bouteille a rapporté quelque 760 millions de francs aux producteurs l'an dernier. Et ce n'est pas fini. «Nous partons du principe que la demande en eau minérale continuera d'augmenter en raison d'une prise de conscience croissante en matière de santé», indique Alena Kress, porte-parole de Coop qui précise que ce sont surtout les eaux plates qui sont les plus prisées.

Même topo à la Migros. Selon sa porte-parole, Martina Bosshard, les eaux gazeuses et les eaux plates sont très populaires, ces dernières affichant la croissance la plus élevée ces dernières années. Même les «discounters» allemands Lidl et Aldi sont satisfaits de leurs chiffres de vente.

L'argent coule également à flot pour les multinationales alimentaires Nestlé et Danone qui réalisent respectivement un chiffre d'affaires mondial de 8 milliards et 5,2 milliards de francs sur le seul marché des eaux minérales. Une croissance qui a un revers: Nestlé achète ainsi des droits sur l'eau dans le monde entier et pompe directement parfois dans les nappes phréatiques pour répondre aux demandes.

Initiative déposée

Pour rappel, l’Association «Sauberes Wasser für alle» a déposé à Berne en mars dernier l’initiative populaire «Pour une eau potable propre et une alimentation saine – Pas de subventions pour l’utilisation de pesticides et l’utilisation d’antibiotiques à titre prophylactique». Elle a recueilli le nombre de signatures requises en moins de neuf mois. Le texte demande que les subventions fédérales soient réservées exclusivement aux exploitations agricoles qui modifient leur production pour mieux préserver l’environnement, la santé humaine, la santé animale et l’eau potable contre les agents de pollution.

Créé: 12.09.2018, 11h13

Articles en relation

Nouvelle polémique sur les eaux en bouteilles

Suisse Seules trois eaux minérales, sur dix testées, ne contenaient aucun corps étranger. Deux étaient peu contaminées. Conclusion des médecins: l'eau du robinet est la meilleure à la consommation. Plus...

Nouveau patron à la barre de Nestlé Waters Suisse

Agro-alimentaire Andrea Stoffel prend la tête du secteur eaux minérales qui comprend les marques locales Henniez et Cristalp. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Papyrus: les régularisés gagnent plus et vont mieux que les illégaux
Plus...