Passer au contenu principal

La Suisse teste des forages profonds sans créer des séismes

«A Saint-Gall, c’est une fuite de gaz qui a provoqué la secousse. A Bâle, le tremblement de terre est le fait des forages. On n’aurait jamais dû essayer», dit un expert.

Un laboratoire unique au monde a été aménagé dans une galerie du massif de l’Aar.
Un laboratoire unique au monde a été aménagé dans une galerie du massif de l’Aar.
ETH ZH / PETER RÜEGG

Situé à 1780 m d’altitude, l’air est glacial dans le tube sombre d’une des nombreuses galeries du Grimsel. C’est au milieu de ces parois brutes, creusées à même la roche de granit du massif de l’Aar, que le Centre suisse de compétence en recherche énergétique – approvisionnement en électricité (SCCER-SoE) a installé un laboratoire unique au monde. Ici, depuis quelques mois, les scientifiques s’acharnent à mettre la roche à l’épreuve des séismes et à tester sa résistance. Le but: trouver un moyen de pratiquer de la géothermie profonde sans faire trembler la terre.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.