Pas de répit pour la punaise diabolique

ConfédérationLe Conseil fédéral se dit conscient de l'importance des dégâts et de l'absence de mesures de lutte efficaces contre la punaise diabolique.

Halyomorpha halys est communément appelée punaise diabolique ou punaise marbrée. Elle est considérée comme un ravageur.

Halyomorpha halys est communément appelée punaise diabolique ou punaise marbrée. Elle est considérée comme un ravageur. Image: Wikicommons/CC-BY-SA 3.0/Alpsdake

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les dégâts infligés aux cultures par la punaise diabolique sont trop importants. Le Conseil fédéral veut allouer 500'000 francs par an pendant quatre ans pour financer la recherche sur cet insecte nuisible.

Il répond favorablement à la motion déposée par Philippe Kutter (PDC/ZH) et signée par des parlementaires de tous les partis. Le Zurichois demande d'intensifier considérablement la recherche et de développer des stratégies de lutte à long terme.

Dans sa réponse publiée jeudi, le Conseil fédéral se dit conscient de l'importance des dégâts et de l'absence de mesures de lutte efficaces contre la punaise diabolique. La menace justifie un renforcement des moyens pour une solution durable. La restructuration d'Agroscope doit permettre de libérer le financement nécessaire.

La punaise diabolique n'est qu'un exemple parmi d'autres d'un grand nombre de nouvelles espèces présentes en Suisse, rappelle le gouvernement. Et les ressources disponibles sont relativement faibles par rapport aux dommages causés. (ats/nxp)

Créé: 27.02.2020, 14h33

Articles en relation

La punaise diabolique a fait de «très gros dégâts»

Suisse En 2019, un insecte d'Asie a joué les trouble-fêtes dans les récoltes de fruits, en Suisse. Plus...

Genève piège la punaise diabolique

Nuisibles Ce projet lié aux effets des changements climatiques vise à lutter contre les nouveaux ravageurs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La débâcle du PLR
Plus...