Pour sa rentrée, le SIT se félicite de Papyrus

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La rentrée du SIT coïncide avec le premier vendredi de la rentrée scolaire. Qu’il fasse grand beau ou qu’il pleuve, le jardin et les locaux du 16, rue des Chaudronniers se mettent sur leur 31 et accueillent la fête de rentrée des militant-e-s et du secrétariat. Membres de comité de tous les secteurs économiques (construction, services publics, hôtellerie-restauration, commerce etc.), de commissions (migration, femmes, logement, internationale etc.) ou simples militant-e-s actifs sur le terrain et lors de campagnes ainsi que le secrétariat se retrouvent lors d’une grande fête.

C’est entre grillades, boissons et musique que les thèmes de la rentrée syndicale sont abordés et les victoires de l’année écoulée fêtées. Votations du 24 septembre oblige, cette année c’est la réforme des retraites Prévoyance 2020 qui sera au centre des débats. Le SIT appelle à voter 2 fois NON à cette mauvaise réforme. Il mène campagne avec le front de gauche qui se distancie des positions de l’Union syndicale suisse et des grandes centrales syndicales nationales qui ont gobé la réforme d’Alain Berset et oublié les intérêts des femmes et des salarié-e-s. PV2020 c’est cotiser plus, travailler plus longtemps pour toucher moins de pensions ou au mieux des rentes équivalentes.

La réforme se fait essentiellement sur le dos des femmes. Alors que les inégalités salariales et sociales persistent, le relèvement de l’âge de la retraite des femmes pour engranger 1,3 milliard d’économies n’est pas un détail mais la porte ouverte au relèvement de l’âge de la retraite des tous et toutes à 67 ans que prônent le patronat et les partis de droite. En obligeant les femmes à rester une année de plus au travail, PV2020 contribue à augmenter le chômage.

Alors que les syndicats se battent pour des rentes qui permettent de vivre correctement, la réforme n’apporte aucune amélioration aux 2,3 millions de retraité-e-s actuel-le-s, qui passeront toutefois à la caisse par l’augmentation de la TVA. Les futur-e-s retraité-e-s, notamment les moins de 45 ans, tout en subissant les augmentations de cotisations à l’AVS et à la LPP, verront leurs rentes LPP diminuer en raison de la baisse du taux de conversion des rentes de 6,8 à 6%. Voter deux fois non est essentiel car des alternatives syndicales existent à cette mauvaise réforme: renforcer réellement l’AVS plutôt que le panier percé du 2e pilier, et sans toucher à l’âge de la retraite.

Quant aux victoires de l’année, parce qu’il a fait œuvre de pionnier en ouvrant des permanences juridiques hebdomadaires dédiées aux sans papiers en mars 2002 déjà, et qu’il est actuellement investi dans la confection de centaines de dossiers de régularisation, le SIT fêtera comme il se doit l’aboutissement de 15 années de lutte pour les droits des sans papiers et l’opération de régularisation Papyrus.

En assouplissant les critères de la loi, elle permet à des centaines, voire à des milliers de travailleurs et travailleuses de l’économie domestique, de l’hôtellerie-restauration et d’autres secteurs ainsi qu’à leurs familles d’obtenir une existence légale en Suisse, de sortir de l’ombre, d’avoir accès aux assurances sociales et de mieux se défendre contre les abus patronaux. Qu’il pleuve ou qu’il vente, avec ce menu la fête de rentrée sera belle.

Créé: 31.08.2017, 11h51


Retrouvez ici tous les invités de la Tribune de Genève La rubrique L’invité(e) est une tribune libre (3000 signes, espaces compris) sélectionnée par la rédaction. Avant d’envoyer votre contribution, prenez contact assez tôt à courrier@tdg.ch, afin de planifier au mieux son éventuelle publication.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.