Passer au contenu principal

Question sans réponse

«La suppression du 14e salaire des cadres supérieurs à l’Etat a-t-elle entraîné un exode?» La réponse du Conseil d'Etat à un député UDC n'est pas limpide.

Stéphane Florey, député UDC au Grand Conseil
Stéphane Florey, député UDC au Grand Conseil
Frank Mentha

«La suppression du 14e salaire des cadres supérieurs à l’Etat a-t-elle entraîné un exode?»Stéphane Florey, député UDC

Début 2015, le Grand Conseil adoptait une loi abrogeant le versement d’un 14e salaire aux cadres supérieurs de l’Etat. Fin mars, le député Stéphane Florey demande au gouvernement si la décision a engendré un exode. La réponse n’est pas limpide. Rendue publique au début du mois, elle nous apprend toutefois que le pourcentage de départ de très hauts cadres (classe 27 et plus) atteint 12,7%, alors que le taux de départ des cadres supérieurs (classe 23 à 27) atteint 7,2% entre 2015 et 2016. L’exode craint s’est-il vérifié? Les données livrées au député UDC sont insuffisantes pour répondre. On observe toutefois que «l’usure» des très hauts cadres est presque deux fois supérieure à celle des autres. Il faudrait néanmoins des renseignements supplémentaires portant sur 2014, que l’Etat n’a pas pu nous fournir, pour en savoir plus.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.