Mireille Vallette: Charmes et épines du militantisme de base

La revue des blogsXavier Comtesse: En Suisse: la vente des smartwatches s'envole. John Goetelen: Populisme vs universalisme. Jean-Michel Olivier: Une vie de chien (Julien Sansonnens). Haykel Ezzeddine: Graffiti: «Chêne en fresque». Lise Wyler: Eux chez nous...

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Mireille Vallette: Charmes et épines du militantisme de base

Notre association va souvent glaner des signatures pour appuyer certaines initiatives. Une occasion de sentir le pouls de la population. Priorité aujourd'hui: interdire de porter l'un des pires symboles de la condition des femmes en islam. (...) Ces expéditions nous montrent à quel point le sujet de l’islam est chaud. Il crée le malaise, voire la peur. Par exemple, des partisans hésitent à signer par crainte qu’une police de la pensée administrative contrôle les listes. Et malgré nos assurances, certains refusent quand même leur paraphe. Qui signe le plus volontiers? Les femmes de 50-70 ans. Elles empoignent le stylo avec enthousiasme. Suivent selon une sociologie élémentaire, les hommes du même âge, puis les mamans avec enfants. Les plus récalcitrants sont les jeunes. Depuis leur plus tendre enfance, ils ont baigné dans nos institutions de tolérance, d’ouverture et de repentance. Plusieurs disent qu’ils se fichent de la question, d’autres célèbrent la liberté, beaucoup nous reprochent notre intolérance. Les étudiants sont les plus réfractaires (...)

[Ndlr: Mireille Vallette vient de publier chez Xenia "Le radicalisme dans les mosquées suisses, islamnisation, djihad culturel et concessions sans fin".] Xavier Comtesse: En Suisse: la vente des smartwatches s'envole

(...) Avec des ventes atteignant 1,4 Million de francs en décembre 2016, le marché suisse est devenu très important ... en effet au regard des exportations horlogères de décembre 2016 qui s'élevaient à 1,6 Mia, on mesure l'avancée du marché de la montre connectée en Suisse. Par ailleurs avec l'arrivée des cartes «eSIM» cet été sur le marché ... on peut s'attendre encore à une forte croissance car la montre deviendra alors autonome du téléphone portable. (...)

John Goetelen: Populisme vs universalisme

Les universalistes (mondialistes, déconstructeurs) aimeraient sans doute que les nations n’aient plus d’identité. Les résidents seraient comme des passagers d’une croisière: de simples voyageurs de hasard, sans attache particulière. Cette image est de David Goodhart. Un libéral anglais, auteur et journaliste, anciennement de la gauche libérale, aujourd’hui toujours libéral mais ayant revu à la baisse l’idéologie universaliste et immigrationniste qui prévaut encore. (…)

Jean-Michel Olivier: Une vie de chien (Julien Sansonnens)

J'avais beaucoup aimé, l'année dernière, Les Ordres de grandeur* (voir ici), un polar haletant qui mêlait politique et médias, un roman au style vif et généreux, assez rare sous nos latitudes protestantes. L'auteur, Julien Sansonnens, récidive cette année avec un texte plus court (une longue nouvelle) qui possède néanmoins les mêmes qualités que son précédent livre. Cela s'appelle Quatre années du chien Beluga**, et c'est une merveille. Qualité d'écriture tout d'abord : précise, limpide, coupante comme un scalpel. Sansonnens a du style, et c'est un bonheur de le lire. (...)

Haykel Ezzeddine: Graffiti: «Chêne en fresque»

Depuis des années, la commune de Chêne-Bourg investit dans le street art. Abris bus, parc, place publique tout est propice à ce mode d’expression. En donnant l’occasion aux artistes de rue le moyen de s’exprimer par le biais de concours organisés et de commandes pour les professionnels elle réduit drastiquement les tags et autres grafs indésirables sur le mobilier public et les bâtiments du territoire. C’est dans ce cadre que la commune de Chêne-Bourg met sur pied le samedi 24 juin à la Place Favre un concours de graffitis intitulé «Chêne en fresque» avec comme thème les 4 éléments à savoir: l’eau, la terre, le feu et l’air. Ce concours est ouvert aux professionnels et aux amateurs… (...)

Lise Wyler: Eux chez nous...

Le domaine de Belle-Idée, lieu dédié depuis longtemps à la psychiatrie, va accueillir sur ses terres 367 migrants. Beau et généreux geste. Oui mais... Les riverains et de manière plus large les habitants, des Trois-Chêne se posent des questions. Regroupera-t-on des familles ou des célibataires? Que feront ces gens toute la journée dans un endroit certes bucolique, mais éloigné de tout centre villageois et commercial? Quelle école les enfants fréquenteront? Puisque le site est sur une ligne de bus, comment se passeront les transports parfois bondés lors des heures de pointe. Combien de temps durera cette occupation. Est-ce que la promiscuité Hôpital psychiatrique et personnes déplacées est judicieuse?. Bref, cela s'agite sous les calottes crâniennes. Er le sempiternel "pourquoi chez nous et pas chez les autres" refait régulièrement surface. L'accueil d'accord, on est généreux pardi, on veut contribuer au bonheur de la planète, mais sans en pâtir de la moindre façon. Le scénario n'est pas nouveau. Hébergés sous l'Hôpital des Trois Chêne (ex-hôpital de gériatrie) des migrants ont causé quelques soucis aux infirmières lors du changement d'équipe de nuit. On n'en parle pas, car pas politiquement correct…

Didier Bonny: La ville de Genève s'affiche contre la violence homophobe et transphobe

C’est la cinquième fois que la Ville de Genève, sous l’impulsion de la Conseillère administrative Sandrine Salerno dont les combats pour l’égalité sont connus et reconnus, sensibilise les Genevois.e.s aux discriminations en lien avec l’orientation sexuelle et l’identité de genre aux moyens d’une campagne d’affichage public et d’actions ciblées. Cette campagne d’affichage 2017 est complétée par d’autres activités (www.17mai-geneve.ch pour découvrir le programme et les visuels) ainsi que par deux actions phare qui auront lieu le mercredi 17 mai, journée internationale contre l’homophobie et la transphobie : le Pont du Mont-Blanc et le Palais Eynard seront pavoisés aux couleurs du drapeau arc-en-ciel et le Jet d’eau éclairé aux six couleurs des communautés LGBT. A propos de la date du 17 mai, rappelons que c’est le 17 mai 1990 que l’OMS a retiré l’homosexualité de la liste des maladies mentales et que, depuis 12 ans, le 17 mai est la journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie (...) (TDG)

Créé: 16.05.2017, 13h10

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les insectes débarquent dans nos assiettes
Plus...