Des milliardaires veulent payer des impôts

Etats-UnisUn groupe de super-riches américains a écrit aux politiques demandant l'instauration d'une taxe pour les 1% très riches du pays.

George Soros est à la tête de cette initiative.

George Soros est à la tête de cette initiative. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Taxez-nous plus»: tel est le message d'un petit groupe de milliardaires américains comprenant l'homme d'affaires George Soros, le co-fondateur de Facebook Chris Hughes et des héritiers des empires Hyatt et Disney aux candidats à la Maison Blanche.

Dans une lettre publiée en ligne lundi, ce club de très riches Américains apportent leur soutien à l'idée d'un impôt sur la fortune.

«Nous écrivons à tous les candidats à la présidence, qu'ils soient républicains ou démocrates, pour apporter notre appui à une taxe modérée sur les fortunes de un dixième des 1% des Américains les plus riches - sur nous», y affirment-ils.

La richesse de ce 0,1% de la population est presque aussi importante que celle de 90% de la population américaine.

«Tout nouveau dollar émanant de nouvelles taxes doit venir des plus aisés financièrement, pas des Américains de la classe moyenne ou populaire», ajoutent les 18 signataires, issus de 11 familles.

Les démocrates soutiennent

Plusieurs candidats à la primaire démocrate, dont Pete Buttigieg, le maire de South Bend dans l'Indiana, ou Beto O'Rourke, ancien élu de la Chambre des représentants, ont déjà exprimé leur soutien à une telle mesure.

Mais la lettre met en avant la proposition spécifique de la sénatrice Elizabeth Warren, qui prévoit de taxer les ménages disposant de plus de 50 millions de dollars d'actifs, ce qui correspondrait à environ 75'000 familles. Elle pourrait, selon les estimations, rapporter 2'750 milliards en 10 ans.

«Les Etats-Unis ont la responsabilité morale, éthique et économique d'imposer plus lourdement notre fortune», écrivent les signataires.

L'argent récupéré grâce à cet impôt supplémentaire pourrait servir à «aider à faire face à la crise climatique, à améliorer l'économie, à améliorer le système de santé, à créer plus d'égalité dans les opportunités, et à renforcer nos libertés» en ralentissant la croissance des inégalités, assurent-ils.

Un point de vue patriotique Un tel impôt est aussi à leurs yeux «patriotique» puisque tous les Américains ont comme devoir de contribuer à hauteur de leurs moyens au succès du pays. «Et les plus riches ne doivent pas faire exception.»

Dans la lettre, les signataires font notamment référence à l'investisseur Warren Buffett, 4e fortune américaine, qui rappelle régulièrement qu'il paye relativement moins d'impôt que son secrétaire.

L'idée d'un impôt spécifique sur la fortune est, font-ils par ailleurs remarquer en s'appuyant sur des sondages, soutenue par une majorité d'Américains. (afp/nxp)

Créé: 24.06.2019, 19h14

Articles en relation

Soros va cesser ses activités en Turquie

Istanbul La fondation Open Society appartenant à George Soros affirme avoir été la cible d'«affirmations sans fondement», ce qui rend impossible la poursuite de ses activités en Turquie. Plus...

Un engin explosif retrouvé chez George Soros

Etats-Unis Un colis qui s'est avéré être un engin explosif avait été déposé dans une boîte aux lettres au domicile du milliardaire George Soros dans l'Etat de New York. Plus...

De Budapest à Tel Aviv, ils exècrent George Soros

Contre-offensive Le milliardaire voulait favoriser la démocratie. Il est devenu la bête noire des droites nationalistes. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.