Lourde peine pour le Syrien qui a tué un homme

AllemagneL'homme qui avait poignardé à mort un Allemand à Chemnitz en 2018 a été condamné à 9 ans et demi de prison. Ce meurtre avait provoqué des violences racistes dans le pays.

Le jeune homme a été reconnu coupable de meurtre et de blessure grave par le Tribunal de Dresde.

Le jeune homme a été reconnu coupable de meurtre et de blessure grave par le Tribunal de Dresde. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La justice allemande a condamné jeudi à neuf ans et demi de prison un Syrien de 24 ans accusé d'avoir poignardé à mort un homme l'an dernier à Chemnitz. Ce meurtre avait déclenché des violences anti-étrangers et des manifestations en série de l'extrême droite.

Le jeune homme a été reconnu coupable de meurtre et de blessure grave par le tribunal de Dresde. L'accusé, qui a toujours clamé son innocence, était soupçonné d'avoir poignardé à mort un Allemand de 35 ans en compagnie d'un ressortissant irakien toujours en fuite et d'avoir grièvement blessé un autre homme lors d'un festival urbain.

Le parquet avait requis dix ans d'emprisonnement contre le Syrien, même si les preuves à son encontre étaient ténues: aucune trace de son ADN n'a été retrouvée ni sur le couteau, ni sur la victime. Le principal témoin du meurtre, un employé libanais d'un snack de kebabs, a en outre multiplié les versions contradictoires.

«Il n'y a aucun doute sur la culpabilité de l'accusé», a expliqué la présidente du tribunal. La défense avait elle plaidé l'acquittement, faute de preuve. Ses avocats, qui avaient mis en garde durant le procès contre la tentation de prononcer une condamnation pour «apaiser Chemnitz» et éviter de nouveaux incidents, ont annoncé faire appel du jugement.

«Chasses collectives»

L'accusé est arrivé en Allemagne en 2015, comme des centaines de milliers d'autres demandeurs d'asile lorsque la chancelière Angela Merkel a refusé de fermer les frontières de son pays.

Quelques heures après cet homicide, un millier de hooligans et de néo-nazis s'étaient rassemblés à Chemnitz, ville moyenne de l'ex-RDA, une manifestation émaillée de violences xénophobes.

Des vidéos amateur tournées ce jour-là montrant des étrangers insultés et pris en chasse dans la rue ont alors provoqué une onde de choc en Allemagne et fait le tour du monde. Angela Merkel a à l'époque dénoncé «la haine» et les «chasses collectives» contre des étrangers.

D'autres rassemblements à l'appel de l'extrême droite avaient suivi. Ils avaient été marqués par des violences et des saluts hitlériens, et aussi par des échauffourées avec des contre-manifestants d'extrême gauche.

«Colère qui bouillonne»

Pour le magazine «Der Spiegel», les violences de Chemnitz ont marqué «une césure pour le pays» qui en dit long «sur la grande colère qui bouillonne» notamment dans ces régions orientales qui se voient comme le parent pauvre de l'Allemagne depuis la chute du Mur de Berlin il y a 30 ans.

Ces événements ont également provoqué à l'époque des turbulences dans la fragile coalition de la chancelière, tiraillée sur la question migratoire, et poussé le gouvernement à démettre de ses fonctions le patron du Renseignement intérieur, Hans-Georg Maassen, accusé de collusion avec l'extrême droite.

Elections en Saxe

Ce jugement intervient à quelques jours du premier anniversaire du début de ces graves échauffourées et à dix jours d'élections régionales en Saxe, la région de Chemnitz, et dans le Land voisin du Brandebourg, autour de Berlin.

Le parti d'extrême droite Alternative pour l'Allemagne (AfD), qui siège depuis deux ans au Bundestag, pourrait y réaliser les meilleures performances de sa jeune histoire le 1er septembre.

Les mouvements extrémistes restent particulièrement bien implantés en Saxe. C'est au même tribunal de Dresde qu'avaient été condamnés les néo-nazis du groupe «Freital» pour avoir attaqué des foyers de réfugiés en 2015. (ats/nxp)

Créé: 22.08.2019, 15h32

Articles en relation

Chemnitz: la justice rend son verdict

Allemagne Le Syrien accusé d'avoir poignardé à mort un Allemand à Chemnitz doit connaître son sort jeudi. Plus...

L'extrême droite en colère après une rixe au couteau

Allemagne Des militants de l’extrême droite ont protesté, dimanche à Chemnitz, contre l'agression présumée d'un Allemand par un étranger. Plus...

Son crime avait déchaîné les racistes à Chemnitz

Allemagne Lundi s'ouvre à Dresde un procès très attendu contre un jeune Syrien. Il est accusé d'avoir poignardé un Allemand en août, provoquant des manifestations de l'extrême droite. Plus...

Chemnitz: un groupuscule néonazi démantelé

Allemagne Le groupe, baptisé «Révolution Chemnitz», est soupçonné d'avoir planifié divers attentats et attaques notamment contre des étrangers. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...