Keanu Dällenbach saute avec l’élan de sa jeunesse

AthlétismeEn franchissant 4,71 m, le perchiste du Stade Genève a établi un nouveau record de Suisse U18. C’est sûr, il ira plus haut.

Keanu Dällenbach est en piste pour sauter encore plus haut.

Keanu Dällenbach est en piste pour sauter encore plus haut. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans la famille Dällenbach, on est athlète de père en fils, avec un faible pour le décathlon et une prédilection pour le saut à la perche. Ce n’est donc pas tout à fait un hasard si Keanu, le dernier de la lignée, a saisi la gaule il y a trois ans et excelle depuis dans cette discipline. Samedi dernier, à Saint-Gall, le junior de 17 ans est même devenu le plus haut perché de la dynastie en franchissant 4,71 m. Un mètre de mieux que son arrière-grand-père Fritz, 13e du décathlon olympique aux JO de Berlin, en 1936! Un centimètre de plus que son père, Patrick!

«Mais ce n’est pas là l’important», sourit l’ancien athlète du Stade Genève, aujourd’hui chirurgien aux HUG. Il est vrai que son rejeton s’est surtout illustré en remportant le titre national indoors et en établissant un nouveau record de Suisse U18, jusque-là détenu par le Zurichois Patrick Schütz. Et il est certain, vu sa trajectoire et ses aptitudes, qu’il ira bien plus haut encore. En attendant que sa destinée l’emmène un jour au cinquième ciel, Keanu Dällenbach garde solidement les pieds sur terre. «C’est un jeune homme sérieux qui ne brûle pas les étapes», vante son grand-père Pierre, un ancien joueur de hockey sur glace à Langenthal et Château-d’Œx, devenu coach d’athlétisme. «Moi aussi, j’ai sauté à la perche. Mais à l’époque, elle était en bambou ou en alu, et on retombait dans le sable…» se souvient-il.

En perpétuel progrès

Avant de prendre son envol sur les sautoirs, Keanu Dällenbach a également manié la crosse et le puck. Avec un certain talent. Mais en 2014, il décide de changer de vestiaires et d’ambiance. Au stade, il se pique de javelot puis se laisse tenter par la perche. On ne renie pas ses gènes! Depuis, coaché par son père, il ne cesse de prendre l’ascenseur: 3,30 m lors de sa première saison, 4,20 m en 2015, 4,70 m en 2016, avec à la clé un titre national et une 9e place aux Européens U18 de Tbilissi.

L’élan est pris, jusqu’où le mènera-t-il? «Bien sûr que les 5 mètres me font rêver, répond-il. Dans tous les domaines, j’ai encore une belle marge de progression. Sur le plan physique comme en puissance, en vitesse et en technique.» Le travail ne rebute pas le collégien, qui terminera son année extra-muros et pourra ainsi se consacrer pleinement à son entraînement, en intégrant notamment une séance hebdomadaire de gymnastique artistique. Objectif visé en 2017: 4,90 m et un ticket pour les Européens U20 de Grossetto.

Changements payants

Repéré par la fédération, le jeune Stadiste a été intégré aux Swiss Starters Future et placé sous l’aile du coach national, l’Allemand Herbert Czingon, un technicien réputé. «Cet hiver, j’ai suivi plusieurs stages à Macolin. Sur ses conseils, j’ai pas mal changé ma technique d’approche et opté pour une perche plus longue. Il m’a fallu un certain temps d’adaptation, mais ça paie», confie le champion en herbe. Et de se remémorer avec bonheur son saut victorieux à 4,71 m, à son 3e essai. «C’est gratifiant de sauter quand tout se met en place, quand on a la sensation de bien voler», dit-il.

Après une semaine de ski en famille à Grimentz, Keanu Dällenbach redescendra de son petit nuage pour se remettre à l’ouvrage. Il a du pain sur la planche et des étoiles plein la tête. (TDG)

Créé: 14.02.2017, 20h14

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Conférence sur le climat de Katowice
Plus...