Passer au contenu principal

Johnson va rencontrer Juncker à Luxembourg

Les deux dirigeants auront un déjeuner de travail lundi à Luxembourg pour s'entretenir du Brexit.

La large victoire promise au Premier ministre conservateur britannique Boris Johnson aux législatives lui laisse les coudées franches pour définir quel type de Brexit il compte mettre en oeuvre, en restant plus ou moins proche de l'UE. (Vendredi 13 décembre 2019)
La large victoire promise au Premier ministre conservateur britannique Boris Johnson aux législatives lui laisse les coudées franches pour définir quel type de Brexit il compte mettre en oeuvre, en restant plus ou moins proche de l'UE. (Vendredi 13 décembre 2019)
AFP
Une diplomate britannique chargée du Brexit à l'ambassade de Washington a démissionné, fatiguée des «demi-vérités». (Vendredi 6 décembre 2019)
Une diplomate britannique chargée du Brexit à l'ambassade de Washington a démissionné, fatiguée des «demi-vérités». (Vendredi 6 décembre 2019)
AFP
D'«intenses» discussions de dernière minute dimanche à Bruxelles n'ont pas suffi à débloquer les négociations sur le départ britannique de l'Union européenne, qui butent encore et toujours sur le sort de la frontière irlandaise après le Brexit. (Dimanche 14 octobre 2018)
D'«intenses» discussions de dernière minute dimanche à Bruxelles n'ont pas suffi à débloquer les négociations sur le départ britannique de l'Union européenne, qui butent encore et toujours sur le sort de la frontière irlandaise après le Brexit. (Dimanche 14 octobre 2018)
Keystone
1 / 150

Le premier ministre britannique Boris Johnson se rendra lundi à Luxembourg pour s'entretenir du Brexit avec le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, a annoncé vendredi Downing street. A Bruxelles, une porte-parole de la Commission a précisé que les deux dirigeants auraient un déjeuner de travail.

Il s'agit de la première rencontre entre les deux dirigeants depuis l'arrivée au pouvoir de Boris Johnson fin juillet. Elle survient alors que M. Johnson tente de parvenir à un compromis avec l'UE avant la date prévue du Brexit le 31 octobre.

Jeudi, le négociateur en chef de l'UE Michel Barnier a estimé que l'UE n'avait «pas de raisons» d'être optimiste sur les chances de parvenir à un accord de divorce avant un sommet européen des 17 et 18 octobre à Bruxelles. L'UE et le Royaume-Uni ne parviennent toujours pas à s'entendre sur la manière d'éviter le rétablissement d'une frontière physique entre l'Irlande, Etat membre de l'UE, et la province britannique d'Irlande du Nord après le Brexit.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.