Passer au contenu principal

Jean-Philippe Accart: Les déambulations genevoises de Jorge Luis Borges

Nouvelle édition de notre revue des blogs publié sur le forum blog.tdg.ch de la Tribune de Genève.. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Jean-Philippe Accart: Les déambulations genevoises de Jorge Luis Borges

Jorge Luis Borges, le plus célèbre écrivain argentin, vécut quelques années à Genève en tant que collégien au Collège Calvin. Ses parents devenus rentiers s'y étaient installés. Il se promena beaucoup dans la vieille ville, et aussi à la Jonction. Devenu non-voyant, il revint régulièrement dans la ville du bout du lac, se rappelant très bien des rues et des passages. Il est décédé à Genève et est enterré au cimetière des Rois, près de Plainpalais. L'émission de la RTS, Couleurs locales, nous le rappelait encore la semaine dernière. Malheureusement, il n'y a pas - encore - de "circuit littéraire" pour rappeler ces faits, comme il en existe dans d'autres villes. La ville de Trieste, au nord de l'Italie, a par exemple plusieurs parcours littéraires pour célébrer les nombreux écrivains qui y ont vécu : Italo Svevo, James Joyce, en passant par Umberto Saba ou Rainer Maria Rilke. (...)

Philippe Meyer: Pour un retour des hydravions sur les lacs suisses

(...) Harbour Air, la plus grande compagnie aérienne d'hydravions d'Amérique du Nord et magniX, une société qui développe des moteurs électriques, ont réussi un audacieux pari : effectuer le premier vol commercial d’un avion entièrement électrique au monde. L'ePlane, un DHC-2 Beaver modifié, transportant six passagers, propulsé par un nouveau moteur électrique magni500 de 560 kW, s’est envolé depuis le fleuve Fraser à Richmond, Vancouver, il y a quelques semaines. Ce vol historique marque peut-être le début de la troisième ère de l'histoire de l’aviation - l'ère électrique. La magie de cette nouvelle ère est qu’elle rend l’aviation silencieuse ! L’homme pourra désormais voler comme l’oiseau, sans un bruit ! Suite à cette révolution technologique, il est désormais impératif d’assouplir la législation fédérale afin de permettre aux hydravions de reconquérir les lacs suisses ! (...)

Pierre Béguin: Rémy Pagani et le réchauffement climatique

(...) Parmi eux, Rémy Pagani, pris à parti vendredi dernier par une excellente journaliste de Radio Lac – une des seules rédactions encore un peu incisives actuellement – qui fait remarquer judicieusement à notre élu genevois, beuglant à tue-tête contre cette réalisation scandaleuse et absurde, qu’il avait lui-même, en 2016, donné son aval à ladite réalisation en signant en bonne et due forme un accord en ce sens avec les représentants de Haute-Savoie. Et Pagani, pris la main dans le sac de ses incohérences, de très mal se défendre en prétendant qu’à l’époque (en 2016 donc, pensez-donc, la préhistoire!) il n’y avait pas d’urgence climatique! On croit rêver! L’urgence climatique au secours des incohérences de nos élus! Qu’elle ait déjà servi à toutes les sauces, des tornades aux incendies en passant par les inondations et le manque de neige dans nos stations, passe encore! Mais à justifier les grands écarts idéologiques de nos édiles, ça c’est nouveau. Bien sûr, être politicien en Suisse, c’est avant tout exercer l’art du compromis (...)

Claude Bonard: Un drapeau européen est désastreuse et sexiste

Je suis un fervent partisan de relations étroites et institutionnelles renforcées entre l'UE et la Suisse. Ce d'autant que séjournant régulièrement dans un pays d'Europe centrale membre de l'UE, je constate et j'apprécie jour après jour le rôle régulateur, apaisant et heureusement modérateur que jouent les institutions européennes dans cette région de notre continent dont certains pays sont sensibles depuis quelques années aux sirènes des démocraties dites autoritaires tout en se développant économiquement grâce à la manne des fonds structurels européens. Ceci étant dit, et revenant à la Suisse, je trouve sans faire preuve de pudibonderie exacerbée que la nouvelle publicité du NOMES GE - Nouveau mouvement européen suisse, section Genève qui fleurit sur les réseaux sociaux et qui nous montre en gros plan une femme déboutonnant sa blouse pour nous faire entrevoir sur son chemisier le drapeau européen est désastreuse et sexiste (...)

Bernard Comoli: Du chocolat yanomami

C’est une première historique : un lot d’un millier de barres de « Chocolat Yanomami » a été présenté au public le 14 décembre dernier au Marché municipal de Pinheiros de São Paulo. Ce produit a été préparé par le chocolatier « De Mendes » à partir la première récolte de cacao natif cultivé par une communauté du peuple Ye’kwana de la Terre Indigène Yanomami (TI-Y). L’idée de produire du chocolat est venue de leaders à la recherche de ressources additionnelles pour les communautés et ainsi combattre la logique destructrice de l’orpaillage illégal qui porte gravement atteinte à la santé des indigènes. Un des aspects dramatiques de cette invasion est d’attirer les jeunes indigènes en recherche d’argent pour l’acquisition de biens industrialisés, notamment de smartphones. (...)

Joseph Daher: Ni Etats Unis ! Ni Iran!

(...) Cependant, son assassinat ne découle en rien d’une volonté de Washington de faire avancer les soulèvements populaires en Irak et dans la région. Au contraire, cette action impérialiste pourrait faire dérailler le soulèvement populaire en Irak. La menace n’est pas tant que le mouvement de contestation irakien se concentre sur l’opposition aux États-Unis ; il s’est jusqu’à présent clairement opposé à toutes les influences étrangères, et de récentes manifestations à Bagdad et dans d’autres villes du pays ont d’ailleurs répété le slogan « Ni États-Unis, ni Iran ! ». Cependant, il pourrait être submergé par un autre mouvement contrôlé et organisé par des milices pro-iraniennes, qui inscrirait le départ des États-unien·ne·s comme la seule exigence, sans contester le système néolibéral et confessionnel actuel. (...)

Djemaâ Chraïti: Une ethnologue roumaine en Guinée Bissau

(...) Immédiatement on a sympathisé après cet épisode plutôt hilarant. Manager de Orango Park Hôtel depuis quatre ans, elle a crée un musée Bijagos à l’intérieur du complexe constitué de cases traditionnelles. Mariana Mihaiela Ferreira avec l’art des conteurs retrace les années Ceausescu lorsqu’elle était en Roumanie, sa rencontre avec celui qui deviendra son futur mari. Un étudiant de Guinée Bissau, boursier en Roumanie pour devenir pilote de ligne. Au milieu de ses études, la Roumanie coupe les bourses des étudiants. Elle décrit des années difficiles de racisme où lorsqu’ils allaient au cinéma, il fallait se mettre dans des rangées séparées. Après qu’elle ait fait un sit-in de deux jours devant les administrations avec leur bébé pour obtenir le certificat qui autorise leur mariage ; une employée touchée par cette situation, lui organise un rendez-vous avec Ceaucescu en personne qui donnera l’ordre qu’on lui remette les papiers nécessaires à leur régularisation. Puis un jour, son mari vient avec la chemise déchirée, en sang, l’alliance arrachée, il raconte comment on l’a attaqué et insulté : "Tu ne crois pas que tu vas rester avec une de nos femmes ! " lui lancent ses assaillants. (...)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.