Quatre trains sur dix sont en retard: le plan des CFF

Ligne lémaniqueLes CFF admettent qu'ils ont des problèmes de ponctualité sur la ligne Lausanne-Genève. Voici ce qu'ils vont faire.

La liaison Lausanne et Genève, l’une des plus fréquentées du pays, concentre les difficultés.

La liaison Lausanne et Genève, l’une des plus fréquentées du pays, concentre les difficultés. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Avec ses 600 trains quotidiens, la liaison Vaud-Genève est réputée sensible. À tel point que les CFF ont mis sur pied une commission ad hoc chargée d’analyser et de proposer des améliorations pour que les trains arrivent à l’heure sur cette ligne difficile. C’est ce que nous apprenions mardi, à Olten, à l’occasion de la présentation du grand projet informatique Smartrail 4.0, qui vise à augmenter la capacité de transport jusqu’à 30% (lire en encadré).

Le réseau lémanique, l’un des plus fréquentés du pays, concentre les difficultés. «La moindre petite perturbation a immédiatement des conséquences importantes sur les autres trains, reconnaît le porte-parole des CFF, Jean-Philippe Schmidt. Le travail quotidien de nos collaborateurs est de faire en sorte que, malgré tous les événements qui surviennent (une porte qui ferme mal, une personne qui presse sur le bouton du train pour attendre des amis, la panne d’un train, ou, plus tragiquement, un accident de personne), les clients puissent être transportés à destination le plus rapidement possible.»

Si les CFF disent avoir empoigné le problème il y a plusieurs mois déjà en mettant sur pied un groupe de travail expressément dédié au réseau lémanique, qu’est-ce que cela donne concrètement? «La première mesure prise a été une meilleure coordination des travaux, qui a permis de diminuer de 50% les retards dus aux travaux, détaille Jean-Philippe Schmidt. La prochaine mesure qui sera mise en place: l’installation de barrières pour diminuer les retards dus aux accidents de personne.»

Trois trains sur cinq à l’heure

Mais il reste du pain sur la planche. La semaine dernière, suivant les jours, à peine 60% des trains sont arrivés à l’heure. Les autres trains accusaient un retard de 3 minutes ou plus. Ces chiffres n’émanent pas des CFF mais du site alémanique puenktlichkeit.ch, géré par Andreas Gutweniger, un passionné du rail et de l’informatique.

Que constate-t-on? Que la couleur rouge, synonyme de retards, domine ces dernières semaines. Si on prend la ligne IC Lausanne-Genève, on voit que le mercredi 23 janvier a été particulièrement mauvais. Près d’un train sur deux avait du retard ce jour-là.

Les voyageurs qui empruntaient la ligne dans l’autre sens, à savoir Genève-Lausanne, ont eu plus de chance. La ponctualité des trains y est meilleure avec même deux jours en vert le mardi et le mercredi de la semaine dernière. On ne parle pas du week-end, qui pose moins de problèmes aux CFF, notamment le samedi.

Quelles sont les tranches horaires les plus critiques en matière de retard entre Lausanne et Genève? Heureusement, ce n’est pas dans la tranche du matin entre 6 h et 8 h, quand la majorité des gens se rend au travail. La ponctualité baisse ensuite. Elle n’est pas très bonne pour l’heure de pointe du retour à la maison. Mais c’est la tranche 22 h-24 h qui enregistre le plus de retards.

Révolution technologique

Au niveau du réseau national, les CFF s’apprêtent à bouleverser la gestion du rail et promettent, à terme, davantage de trains et moins de retards. Comment? Grâce à la révolution technologique qu’ils présentaient mardi à Olten. Elle répond au nom de Smartrail 4.0 et permettra d’augmenter la capacité de transport jusqu’à 30%. Cela sans poser un rail supplémentaire (lire en encadré).

La gestion ferroviaire de la Suisse sera automatisée autant que possible, ce qui permettra de réagir plus vite et plus efficacement en cas de problèmes. Les promesses de ponctualité des CFF et de Smartrail 4.0 devraient prendre effet dès 2022.

Créé: 29.01.2019, 18h23

Articles en relation

Plus de trains et moins de retards: cinq mesures-chocs

Révolution technologique Avec Smartrail 4.0, les CFF vont bouleverser la gestion du rail. Des économies sont prévues mais cela ne touchera pas le prix du billet. Plus...

Trop de retards pour les trains entre Lausanne et Genève

Transports publics La ponctualité n’est pas au top depuis le début de l'année sur ces deux lignes, comme le montrent les chiffres d'un site spécialisé. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève éteint ses lumières le 26 septembre
Plus...