Genève: Le triporteur à hydrogène arrive

Le Sneaker sera commercialisé en juin. La cartouche est conçue par une société genevoise.

Le triporteur Sneaker est équipé d’une cartouche d’hydrogène.

Le triporteur Sneaker est équipé d’une cartouche d’hydrogène. Image: Olivier Frajman

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ce petit triporteur fera partie du paysage helvétique dès 2020. Sa particularité est de fonctionner grâce à l’assistance à hydrogène. Avec un système de recharge on ne peut plus simple: il suffira de rapporter sa cartouche à hydrogène dans des distributeurs automatiques et d’en retirer une nouvelle. Ce nouveau standard, développé par la société STOR-H, garde l’hydrogène sous forme solide dans une matrice faite de mousse.

Filiale de l’entreprise genevoise Aaqius, STOR-H a mis au point ce procédé, protégé par 155 brevets, en veillant particulièrement à deux impératifs. La sécurité d’abord: ces cartouches peuvent subir n’importe quel traitement, elles n’exploseront pas. L’implantation non intrusive dans les villes ensuite: les distributeurs de cartouches ont, peu ou prou, le format d’un distributeur de boissons, et sont donc moins invasifs que des stations d’essence, d’hydrogène ou de recharge électrique.

Énergie verte

«L’hydrogène sous pression, c’est volumineux, c’est coûteux, notre procédé permet donc de contourner cet obstacle», explique Stéphane Aver, directeur d’Aaqius. «En outre, il n’y a plus de temps de recharge, et donc d’immobilisation du véhicule.» Les distributeurs seront de tailles variables, en fonction du nombre de cartouches. En Suisse, ils en contiendront 80 à 160, mais il est possible d’avoir une plus grande capacité. Tout dépend des législations sur les volumes d’hydrogène qu’on peut entreposer en un même lieu, variables selon les pays.

L’argument vert constitue l’atout maître de cette nouvelle forme de stockage. Au bout de leur durée de vie, soit dix ans ou 5000 recharges, les cartouches sont en effet entièrement recyclables.

En amont, le processus de production est aussi écologique qu’on peut l’être, détaille Stéphane Aver: «Il s’agit d’hydrogène vert, produit par électrolyse avec de l’électricité provenant du solaire, de l’éolien ou de l’hydraulique, produit à Genève.» Les cartouches seront fabriquées à l’étranger, par des sociétés partenaires, mais l’hydrogène sera produit dans le canton de Genève.

Vélos, scooters, trottinettes, triporteurs...

La gamme des véhicules STOR-H, dont le prix variera de 2500 fr. à 4500 fr. selon les marchés et les pays, sera d’abord produite pour des clients professionnels, puis pour le grand public. L’accès aux cartouches se fera sous forme d’abonnement, en fonction du besoin et du degré d’utilisation. Le concept va se décliner sous d’autres formes, vélos, scooters, tricycles et trottinettes, ou même petites voitures. Tous ces véhicules seront fabriqués par le français Cycleurope, qui produit déjà des deux-roues, y compris électriques, pour ses propres marques Peugeot Cycles, Bianchi ou Gitane.

Dès l’été 2020, dans le cadre du projet Interreg, la région transfrontalière sera le premier périmètre en Europe à mettre en circulation des petits véhicules légers à hydrogène, en partenariat avec ABB et les Services industriels de Genève (SIG), et Intermarché et Engie en France voisine. La Ville et le canton de Genève sont associés au projet, de même que la Région Rhône-Alpes.

Lancement international

Mais implanter sur le marché un nouveau standard de stockage de l’énergie nécessite une taille critique suffisante. Aaqius a déjà conclu des partenariats avec Tanger et Marrakech, de même que Dubaï, notamment pour des petites voitures destinées aux aéroports. «Nous avons également un partenariat avec Hanoi, au Vietnam, qui garantit 300 000 scooters par an, ainsi qu’un accord pour plusieurs villes signé en juin 2018 avec la Commission nationale chinoise de développement et de réforme». Ce plan inclut aussi un véhicule autonome destiné aux grands entrepôts.

Créé: 03.11.2019, 09h38

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Dix écoles genevoises cambriolées
Plus...