Genève Servette s'offre le leader

Hockey sur glaceLes Aigles ont gagné à Zurich malgré l’expulsion de Robert Mayer, remplacé par Stéphane Charlin, seulement 19 ans.

Robert Mayer a été renvoyé aux vestiaires pour un coup donné à Marcus Kruger. Stéphane Charlin l’a parfaitement remplacé dans les buts.

Robert Mayer a été renvoyé aux vestiaires pour un coup donné à Marcus Kruger. Stéphane Charlin l’a parfaitement remplacé dans les buts. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quoi de mieux qu’une victoire sur la glace du leader pour basculer dans la seconde moitié de la saison? Quoi de mieux que ces trois points arrachés dans un contexte particulier. Avec un gardien renvoyé aux vestiaire, suppléé par un gamin épatant? Sur la glace des ZSC Lions, les Aigles ont livré une performance majuscule. De celles sans doute qui forgent le caractère d’un groupe par ailleurs irréprochable. «Nous avons en ce moment une belle constance dans l’effort, se réjouit Daniel Winnik, sans doute le meilleur étranger de la ligue à l’heure actuelle. Ce soir, malgré un départ compliqué, nous sommes très bien revenus dans le match. Même la pénalité n’a pas coupé notre élan.»

Double buteur, le Canadien ne tire pas la couverture à lui et préfère louer le travail collectif. Car c’est bien de cela qu’il s’agit. Ge/Servette gagne en équipe. Et peu importe qui joue avec qui. Il semble bien que le groupe soit habité par des certitudes de plus en plus criantes. Il y a une belle solidarité dans cette équipe. Une vertu qui a sauté aux yeux lorsqu’il a fallu se coucher sur les pucks lors d’une fin de partie étouffante. Le leader, déjà humilié par Ajoie en Coupe de Suisse mardi soir, n’avait pas vraiment envie de rester bredouille alors qu’un junior de 19 ans faisait ses débuts en National League dans la cage adverse.

C’est bien là le fait marquant de cette soirée que cette expulsion de Robert Mayer. Le No29 des Aigles a un peu dégoupillé dans un mauvais réflexe. Bousculé par le suédois Marcus Kruger dans sa zone, le gardien genevois a mis un coup à son adversaire en utilisant la main qui est habillée par le bloqueur (cette partie plane posée sur l’avant-bras qui sert à dévier les puck). Le règlement ne laisse pas de place au doute: une suspension d’un match au moins est infligée au fautif qui use de cet artifice très dangereux.

Selon toute vraisemblance, Ge/Servette sera privé de son portier No1 pour au moins un match. Et en l'absence pour blessure du No2, Gauthier Descloux, Stéphane Charlin a de très fortes chances de commencer le match contre Berne. Gonflé à bloc? «Moi, je suis prêt», lance ce grand gaillard, champion de Suisse avec les juniors Élite au printemps dernier. Je n’ai pas eu le temps de réfléchir lorsque Robert s’est fait sortir. On m’a juste dit vas-y. Et j’y suis allé sans ressentir de stress.»

Stéphane Charlin s’est donc retrouvé d’emblée dans une situation chaude. Avec cinq longues minutes passées en infériorité numérique. Il a fait face à quelques envois de Fredrik Pettersson pour se mettre dans le bain. La suite? «Je n’ai pas été parfait même si je n’ai pas pris de but, sourit-il. J’ai quand même été sauvé deux fois par les montants. J’ai eu la chance du débutant, comme on dit!»

Si Genève et son gardien néophyte ont eu ce brin de réussite, il n’en demeure pas moins que la première moitié de match, parfaitement maîtrisée, donne du crédit aux Aigles qui entament la seconde moitié de championnat remontés comme des coucous.

Créé: 29.11.2019, 23h44

Robert Mayer prend un match

Expulsé vendredi soir à Zurich à la 34e minute du match, pour avoir donné un coup de poing avec son gant de blocage à l'attaquant suédois des ZSC Lions Marcus Krüger, le gardien de GE Servette Robert Mayer a écopé d'un match de suspension et d'une amende de 2500 francs. Corollaire: il ne jouera pas ce samedi soir aux Vernets contre le CP Berne. / Sport-Center

Zurich - Ge/Servette 1-2 (1-1 0-1 0-0)

Hallenstadion: 8622 spectateurs.

Arbitres: MM. Hebeisen et Müller; Progin/Gnemmi.

Buts: 4e Suter (Prassl) 1-0. 14e Winnik (Fehr, Bozon) 1-1. 43e Winnik (Tömmernes, Wingels/à 5c4) 1-2.

ZSC Lions: Flüeler; Noreau, Marti; P. Baltisberger, Geering; Trutmann, Berni; Blindenbacher; Suter, Roe, Wick; Hollenstein, Krüger, Bodenmann; Pettersson, Prassl, Diem; C. Baltisberger, Schäppi, Pedretti; Brüschweiler.
Entraîneur: Grönborg.

Ge/Servette: Mayer
(34e Charlin); Jacquemet, Tömmernes; Karrer, Mercier; Völlmin, Le Coultre; Smons; Bozon, Fehr, Winnik; Wingels, Richard, Rod; Maillard, Smirnovs, Miranda; Riat, Kast, Douay; Patry. Entraîneur: Emond.

Pénalités: 2x2’ contre ZSC Lions. 2x2’ + 5’ (Mayer) contre Ge/Servette.


Notes: Zurich sans Sutter ni Ortio (surnuméraires). Ge/Servette sans Wick, Descloux, Fritsche ni Maurer (blessés).

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Braquage: La Poste renonce aux transports de fonds
Plus...