Passer au contenu principal

David, un visionnaire qui dompte le monde digital

Simplifier l'accès à internet. À 25 ans, David a créé deux réseaux nommés Hardah, avec une fleur numérique comme emblème.

Costume beige, chemise blanche, belle montre, David Delmi aime le chic parisien. À 25 ans, il cite à l'occasion Sénèque, Marc Aurèle, Victor Hugo ou Jean D’Ormesson au cours d'une conversation. Et veut les mettre au service de sa vision du monde digital, qui a donné naissance à une start-up destinée à améliorer la navigation sur le web. Après une scolarité obligatoire à Vandœuvre, il intègre l’école privée Moser, bilingue allemand avec option philosophie. Sans renoncer à la culture classique, il s’oriente ensuite vers la faculté de HEC (Hautes Études commerciales) de Lausanne pour se familiariser avec le marketing et la finance. C'est avec ce bagage qu'il crée sa start-up, Hardah. L'idée est simple: rendre internet plus accessible. Mais réaliser un tel projet est beaucoup plus complexe. Hardah, c’est d'abord une toute nouvelle technologie en place sur deux réseaux qui considèrent l’utilisateur comme un client exigeant.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.