Bijoux de Marie-Antoinette bientôt vendus

GenèveUne centaine de lots de bijoux ayant appartenu à la famille de Bourbon-Parme seront mis en vente à Genève, en novembre.

La vente se tiendra le 12 novembre, à Genève.

La vente se tiendra le 12 novembre, à Genève. Image: Sotheby's

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Des bijoux ayant appartenu à la reine de France Marie-Antoinette, épouse du roi Louis XVI, seront mis aux enchères le 12 novembre à Genève par Sotheby's, avec plusieurs autres bijoux royaux appartenant à la famille de Bourbon-Parme.

Au total, une centaine de lots seront dispersés, tous provenant «d'une même famille, la famille de Bourbon-Parme», selon la maison d'enchères. «Il s'agit de l'une des collections de bijoux royaux les plus importantes jamais apparues sur le marché», a déclaré la vice-Présidente du département de Haute Joaillerie de Sotheby's en Europe, Daniela Mascetti, citée dans un communiqué. «Demeuré à l'abri des regards, jamais vu en public, cet extraordinaire ensemble offre un aperçu fascinant de la vie de cette famille au cours des siècles passés», a-t-elle ajouté.

Une seule famille

Parmi les lots phares de la collection, actuellement dans les mains d'une seule et unique famille, figurent un pendant en diamants avec une perle naturelle d'une taille exceptionnelle (26 mm x 18 mm), estimée à 1-2 millions de dollars, une paire de pendants d'oreilles estimée à 30'000-50'000 dollars, ainsi qu'un collier composé de plus de 300 perles naturelles estimé à 200'000-300'000 dollars.

La collection comprend également plusieurs bijoux jouissant de multiples provenances royales. Destinée à Louise de France (1819-1864), petite-fille de Charles X, roi de France, et mère de Robert I, Duc de Parme, une époustouflante parure composée de 95 diamants compte notamment cinq diamants solitaires ayant appartenu à Marie-Antoinette. La pièce est estimée entre 300'000 et 500'000 dollars.

La vente comprendra aussi une tiare en diamants offerte par l'Empereur François Joseph (1830-1916) à sa petite-nièce, l'Archiduchesse Marie Anne d'Autriche (1882-1940) pour son mariage en 1902 avec Elie de Bourbon, Duc de Parme (1880-1959). Ce diadème est signé Köchert, la prestigieuse maison viennoise fondée en 1814, joaillier attitré des empereurs d'Autriche durant quatre générations (estimation 80'000-120'000 dollars).

Guillotinée en 1793

En mars 1791, alors que Louis XVI, sa femme et leurs enfants s'apprêtent à fuir la France et la Révolution (tentative qui échoue car la famille royale est arrêtée à Varennes), les bijoux royaux sont envoyés à Bruxelles où réside un homme de confiance de Marie-Antoinette. Ce dernier les réceptionnera et les remettra à l'Empereur d'Autriche, neveu de Marie-Antoinette, qui les remettra plus tard à la fille de Marie-Antoinette, Marie-Thérèse de France, selon Sotheby's.

En 1792, un an après l'échec de la fuite à l'étranger, Marie-Antoinette et son époux Louis XVI sont emprisonnés. Le 16 octobre 1793, Marie-Antoinette est guillotinée, sous le règne de la Terreur. (afp/nxp)

Créé: 13.06.2018, 16h40

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Khashoggi, l'Arabie saoudite et le Yémen
Plus...