L'Australie parvient à répliquer le nouveau virus

EpidémieDes chercheurs ont réussi à reproduire en laboratoire le coronavirus chinois. Un pas crucial en vu d'un remède ou vaccin.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des scientifiques en Australie sont parvenus à répliquer en laboratoire le coronavirus apparu en décembre en Chine, dans ce qu'ils décrivent comme un pas en avant crucial dans la lutte contre l'épidémie de pneumonie virale en cours.

L'Institut Doherty à Melbourne a annoncé mercredi qu'il avait pu créer un nouveau coronavirus à partir d'un échantillon obtenu d'un patient infecté, pour la première fois hors de Chine.

«En obtenant le vrai virus cela signifie que nous avons maintenant la capacité de valider et de vérifier tous nos tests, et d'en comparer les réactions et les sensibilités», a déclaré l'un des responsables de ce laboratoire, Julian Druce. «C'est fondamental pour le diagnostic», a-t-il ajouté.

La Chine était rapidement parvenue à séquencer le génome de ce nouveau coronavirus et à en publier les résultats, permettant aux scientifiques dans le monde de développer de nouveaux outils de diagnostic.

La Chine n'a toutefois pas partagé le virus lui-même avec les laboratoires dans le monde, ce que l'institut australien va désormais faire, via l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a toutefois indiqué de son côté que Pékin avait autorisé la venue en Chine d'experts internationaux pour collaborer avec leurs homologues chinois.

Selon le directeur-adjoint de l'Institut Doherty, Mike Catton, cette réplique du nouveau virus chinois va donner la possibilité aux scientifiques de créer des anticorps tests, leur permettant de détecter le virus chez des patients avant même qu'ils ne présentent de symptômes de la maladie. Gouvernements, universités, et laboratoires pharmaceutiques se sont lancés dans une course contre la montre pour développer un vaccin contre ce nouveau coronavirus, un processus qui peut prendre plusieurs mois. Le virus chinois, apparu en décembre sur un marché de Wuhan, dans le centre de la Chine, a déjà infecté quelque 5.300 personnes et tué 131 autres. (AFP/nxp)

Créé: 29.01.2020, 15h15

Articles en relation

Coronavirus: une cinquantaine de cas suspects

Suisse Tous les cas suspects d'infection au coronavirus se sont révélés négatifs jusqu'à présent en Suisse. Plus...

Swiss continue de desservir la Chine

Coronavirus La compagnie helvétique ne prend pas de mesure spécifique pour les vols au départ des grandes villes chinoises mais elle suit cependant l'évolution sanitaire «très attentivement». Plus...

Pas de courses en Chine à cause du coronavirus

Ski alpin La Fédération internationale a annulé les épreuves de Coupe du monde de Yanqing. Plus...

Le virus se propage, évacuations d'étrangers

Chine Le nouveau coronavirus a déjà fait 132 morts en Chine et touche près de 6000 personnes dans le pays. Plusieurs pays organisent l'évacuation de leurs ressortissants. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Moubarak
Plus...