Passer au contenu principal

BourseAlpiq obtient l'aval pour une décotation

Alpiq va se retirer de la place boursière le 17 décembre, après une offre publique d'achat.

Alpiq prévient n'avoir aucune intention d'établir une place de négoce de gré à gré.
Alpiq prévient n'avoir aucune intention d'établir une place de négoce de gré à gré.
Keystone

Alpiq a obtenu l'approbation de SIX Exchange Regulation pour son projet de décotation. Le retrait de la place zurichoise surviendra le 17 décembre, au lendemain d'une ultime séance de négoce, indique un communiqué publié mercredi.

L'offre publique d'achat (OPA) lancée par le Consortium des Minoritaires Suisses, EOS Holding SA et Schweizer Kraftwerksbeteiligungs-AG (SKBAG) a réduit le flottant du groupe à peau de chagrin et asséché les volumes de négoce, rappelle l'énergéticien valdo-soleurois. La décotation doit en outre permettre de réaliser des économies de l'ordre de plusieurs millions de francs.

Fusion possible

Une fois décotés, les titres pourront continuer à s'échanger directement entre actionnaires ou par le biais de plateformes bancaires idoines, mais Alpiq prévient n'avoir aucune intention d'établir une place de négoce de gré à gré (OTC).

La société rappelle encore qu'il existe, moyennant l'aval d'au moins 90% des actionnaires, une possibilité de procéder à une fusion dite de retrait obligataire (squeeze out), débouchant sur le dédommagement en espèces des actionnaires minoritaires ainsi évincés.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.