Alexandre de Senarclens: Artisanat et innovation à l’arôme genevois

Blogs à lireHouda Khattabi: Genève, soir du premier janvier de l'an 2002. John Goetelen: Des Hommes et des arbres. Joseph Daher: Un an après la chute d’Alep-Est. Rémi Mogenet: Cino da Pistoia. Pascal Décaillet: Des diamants moins éternels. Marie-France de Meuron: Le remboursement de l’infertilité.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Alexandre de Senarclens: Artisanat et innovation à l’arôme genevois

Une campagne pour le Conseil d’Etat est faite de rencontres passionnantes. Peu avant Noël, j’ai eu la chance d’être reçu par le directeur et les employés d’une PME genevoise emblématique. On le sait, les petites et moyennes entreprises forment la colonne vertébrale de notre économie, à savoir 74 % des emplois. Elles sont vitales pour Genève, de la formation à la production, en passant par la recherche et le développement. Cette société familiale de 20 collaborateurs est active dans la torréfaction et la vente de café en Suisse romande depuis 1947. (...) C’est précisément ce type de rencontres qui donnent envie de se battre pour que Genève demeure un lieu où l’on peut entreprendre, créer des emplois et vivre de sa passion. En effet, « where else ? », comme dirait un fameux amateur de café…

Houda Khattabi: Genève, soir du premier janvier de l'an 2002

« Si la haine répond à la haine, comment la haine finira-t-elle ? C’est le pardon qui doit y mettre fin. » légende Shintô Dans six mois jour pour jour les accords bilatéraux signés entre notre pays et l'Union Européenne entreront en vigueur. Entre la libre circulation des personnes, l'accès aux marchés publics et autres levées d'obstacles techniques au commerce, ces accords permettront de faciliter les relations commerciales et culturelles avec nos voisins. Les entreprises suisses pourront obtenir des contrats avec leurs partenaires commerciaux plus facilement, les étudiants de nos universités pourront accéder au programme Erasmus de plein droit et sans restrictions, les mesures de contrôle aux frontières pourront être unifiées, et nous pourrons enfin envisager une politique commune d'aménagement du territoire dans les zones frontalières… Qui l'aurait cru... seize ans plus tard, les relations entre la Suisse et l'UE semblent aussi mornes que ces premiers jours de 2018. L'initiative UDC acceptée en 2014 a mis brutalement fin à la lune de miel diplomatique. (...)

John Goetelen: Des Hommes et des arbres

Dans les forêts sauvages les arbres ont une « vie sociale » intense. Ils s’entraident et s’envoient des messages au moyen de leurs composés organiques volatiles, véhiculés par l’air comme par un wifi, ou au moyen des racines, reliées entre elles par des kilomètres de filaments mycéliens. Peter Wohlleben, forestier allemand célèbre, a écrit un livre à succès intitulé La vie des arbres. Il insiste sur leur comportement social et leur solidarité. Au point où certains commentateurs parlent de leçon de vie que cette population végétale nous offrirait. Les arbres seraient les symboles du besoin de retour à la nature et d’un comportement durable et respectueux. La vision est idyllique. (...)

Joseph Daher: Un an après la chute d’Alep-Est

(...) Pour Bachar el-Assad, ses proches et les hommes d’affaires liés à son régime, la reconstruction est perçue comme un moyen de consolider les pouvoirs déjà acquis et d’asseoir de nouveau une domination politique et économique sur la société syrienne. La reconstruction du pays sera aussi un moyen de récompenser les alliés du régime, en particulier l’Iran, la Russie et la Chine, en leur octroyant des parts du marché. Déjà, certains marchés comme les mines de phosphate et des champs de pétrole et de gaz ont été attribués à Moscou et Téhéran. Mais malgré ces appels du pied de la part d’Assad, la réalité d’une reconstruction par les capitaux étrangers reste fragile. La Russie et l’Iran manquent de moyens pour aider dans l’immédiat, tandis que la Chine hésite à s’impliquer massivement dans un pays aussi instable. Pour Pékin les investissements dans des pays émergents sont souvent, comme en Afrique, conditionnés à un accès privilégié aux ressources naturelles. Or, la Syrie est assez faible en matières premières. La reconstruction de ces zones se déroule alors que plus de 6 millions d’habitantEs ont fui le pays et environ 7,6 millions sont des déplacés à l’intérieur des frontières d’une Syrie qui comptait, en 2011, 22,5 millions d’habitantEs. (...)

Rémi Mogenet: Cino da Pistoia

Il est important parce que Pétrarque le goûtait, et qu'il est comme intermédiaire de celui-ci et de Dante son modèle… (...) Il accusait les Napolitains de n'avoir aucun sens authentique de la vertu, et d'avoir bien déchu depuis que Virgile avait vécu chez eux. Il évoque une légende relative à une porte de Naples qui assure que Virgile y a fait mettre une statue qui face à l'ennemi se réveille, se manifeste, s'exprime. Cela donne en réalité envie de s'intéresser aux légendes napolitaines, qu'on connaît mal, car on lit surtout des auteurs qui évoquent l'ancienne Rome. Mais souvent, sur les autres villes, on n'a guère que des traditions fragmentaires - et il faut aussi savoir se satisfaire de Rome. Même sur Paris on n'a pas une tradition légendaire aussi riche. Clovis y est allé, des saints y ont fait des miracles, mais son origine se perd dans les ténèbres, à moins de considérer que Paris et Lutèce sont deux villes différentes: car alors Clovis et Geneviève sont fondateurs! Cino m'a fait passer un agréable moment, quoi qu'il en soit.

Pascal Décaillet: Des diamants moins éternels

Chaque fois qu'Emmanuel Macron s'exprime sur le métier de journaliste, dont il ne connaît rien, il sort une énormité. La vérité, c'est que cet autocrate aux parfums orléanistes cultive fort peu le sens de la contradiction. Et ne souffre pas que son image, dûment mise au point, soit écornée par la moindre lecture critique. On a connu cela à Genève, au plus haut niveau. Ce qu'il appelle "fake news", ce sont en fait les nouvelles qui le dérangent. Ou qui nuisent à la vision qu'il voudrait imposer, comme tout pouvoir tente de le faire. Le prince charmant du printemps 2017 commence à laisser la place à la réalité des choses, parfaitement prévisible dès le début : un narcissisme solaire, autoritaire et galactique, en auto-pâmoison dans la galerie des glaces. (...)

Marie-France de Meuron: Le remboursement de l’infertilité

Un article du Temps soulève le sujet suite à une décision du Tribunal Fédéral. Il y est dit que « dans la pratique, pour les couples concernés, le flou juridique persiste. Il ne peut que persister dans la mesure où les causes de la stérilité sont floues aussi, dans le sens où elles sont complexes d’autant plus qu’elles concernent deux individus et leur interrelation. (...) J’ai 4 cas en tête où, lorsqu’une femme a compris pourquoi elle bloquait son désir de grossesse, un enfant a été conçu dans le mois suivant et a tenu jusqu’à l’accouchement à terme. Dans de tels cas, je vérifie d’abord si le désir de grossesse est sincère. Puis nous recherchons ce qui peut le bloquer. Dans les 4 cas, la cause était nette et il a suffi de 1 à 3 séances de démarche de bon sens pour déclencher le processus. (moins coûteuse puisque données par une simple généraliste et non pas un spécialiste…!) Voilà une situation de plus où une démarche thérapeutique bien ciblée peut faire gagner de l’argent aux caisses. (...) (TDG)

Créé: 05.01.2018, 07h34

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Amherd, première femme à la tête de l'armée suisse
Plus...