Accord de libre échange entre Londres et Séoul

BrexitL'accord conclu entre Londres et Séoul reproduit «dans la mesure du possible» les effets de l'accord commercial entre l'Union Européenne et la Corée du Sud.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Royaume-Uni et la Corée du Sud ont signé jeudi à Londres un accord de libre-échange. Cet accord leur permettra de continuer à commercer librement après le Brexit, prévu le 31 octobre prochain.

L'accord noué entre Londres et Séoul «reproduit, dans la mesure du possible, les effets de l'accord commercial entre l'UE et la Corée du Sud, permettant aux entreprises de continuer à bénéficier de conditions préférentielles», a expliqué le ministère britannique du commerce dans un communiqué.

Mettre fin aux incertitudes

«Il permettra à des entreprises comme (le constructeur automobile) Bentley et (le fabricant de céramiques) Denby de poursuivre leurs activités commerciales comme elles le font aujourd'hui et de tirer parti des opportunités offertes par le Brexit» a déclaré la ministre britannique Liz Truss, citée dans ce communiqué.

Pour son homologue sud-coréenne Yoo Myung-hee, la signature de cet accord «dissipera en grande partie les incertitudes du Brexit quant à notre long et précieux partenariat économique».

Les échanges commerciaux entre les deux pays ont progressé d'environ 12% chaque année depuis la signature en 2011 de l'accord de libre-échange entre l'UE et la Corée du Sud. Ils représentaient 14,6 milliards de livres en 2018 (17,4 milliards de francs), précise le communiqué.

Transposition d'accords existants

L'industrie automobile, la technologie, les énergies renouvelables et la production de céramiques sont quelques-uns des secteurs britanniques exportant en Corée du Sud. Les exportations de voitures britanniques vers la Corée du Sud se portent particulièrement bien, les ventes ayant atteint 943 millions de livres sterling en 2018, soit une croissance d'un tiers par rapport à l'année précédente.

Pour se préparer à l'après-Brexit, le Royaume-Uni a jusqu'à présent signé treize accords commerciaux avec 38 pays, dont la Suisse, qui transposent les dispositions d'accords mis en place par l'UE avec ces pays. Celui noué avec la Corée du Sud est le premier avec un pays asiatique. (ats/nxp)

Créé: 22.08.2019, 14h56

Articles en relation

Boris Johnson: «Je veux un accord»

Brexit Encouragé par sa rencontre avec Angela Merkel, le premier ministre britannique se dit déterminé à trouver un accord. La livre bondit. Plus...

Merkel évoque un accord de Brexit dans les 30 jours

Allemagne La chancelière allemande a fait preuve d'ouverture à Berlin vis-à-vis de Boris Johnson, qui vient d'entamer son marathon européen pour tenter d'éviter un «no-deal» Plus...

Pas de libre circulation en cas de Brexit sans accord

Royaume-Uni Londres stoppera immédiatement la libre circulation si aucun accord n'est trouvé pour la sortie du Royaume-Uni de l'Europe. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...