Passer au contenu principal

ZurichPrès de 17'500 cinéphiles au festival de Winterthour

La 23e édition du Festival international du court-métrage de Winterthour a drainé des foules et primé plusieurs réalisateurs.

Le Festival winterthourois met en avant les court-métrages. (Image d'archive)
Le Festival winterthourois met en avant les court-métrages. (Image d'archive)
Keystone

Près de 17'500 cinéphiles se sont rendus durant six jours au 23e Festival international du court-métrage de Winterthour (ZH). Le jury a primé deux films français. Un drame sociétal joué par des comédiens amateurs a remporté la compétition suisse.

Le Grand Prix revient à «Bab Sebta» (France/Maroc) de Randa Maroufi, que le jury qualifie de «film montrant une forte prise de position politique», soulignent les organisateurs dimanche dans un communiqué. La réalisatrice «remet en question l'idéologie des frontières et la rhétorique toxique de la politique migratoire».

Le prix d'encouragement revient à «Automne malade / Autumn III» (France) de Lola Cambourieu et Yann Berlier. Ce film illustre le chemin qui mène à la découverte de soi.

Quant au jury de la compétition suisse, il a primé parmi les 17 courts métrages en course «22:47 Linie 34» de Michael Karrer. Un film «ultra-contemporain» que le jury a décrit comme «très réaliste, avec des détails très justement observés».

Enfin, le public a donné sa préférence au film grec «Postcards from the End of The World» de Konstantinos Antonopoulos.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.