Passer au contenu principal

Humair: «Facebook fait aussi bien que le sevrage en groupe»

Couronné de succès en Suisse romande, le projet collectif «J’arrête de fumer» pourrait s’étendre outre-Sarine.

Jean-Paul Humair, médecin, directeur du CIPRET-Genève, salue la réussite de l'initiative romande.
Jean-Paul Humair, médecin, directeur du CIPRET-Genève, salue la réussite de l'initiative romande.

Dire adieu à la cigarette grâce à la dynamique communautaire des réseaux sociaux? Cette approche novatrice, lancée en Suisse romande au printemps, a fait ses preuves sur Facebook. Le taux de succès atteint 13,5% après six mois, ont indiqué, mardi, les concepteurs de l’opération «J’arrête de fumer». Selon les experts chargés d’évaluer ce programme, 19,6% des candidats inscrits essaient toujours d’arrêter, mais fument moins qu’avant. Enfin, ils sont 4,5% à avoir renoncé à l’arrêt, tout en affirmant avoir diminué leur consommation de tabac.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.