Passer au contenu principal

Art contemporainNeuf jeunes plasticiens explorent le pouvoir de la narration

À Saint-Jean, la curatrice Julie Marmet a réuni œuvres visuelles et textuelles pour un récit choral au sein d’un bel espace industriel.

«Saturday Night Fever» par Géraldine Honauer: pour rendre un peu de visibilité à la culture alternative, l’artiste a emprunté des boules disco à plusieurs lieux de fête genevois.
«Saturday Night Fever» par Géraldine Honauer: pour rendre un peu de visibilité à la culture alternative, l’artiste a emprunté des boules disco à plusieurs lieux de fête genevois.
MARILOU ROSE JARRY
Avec «Tools for birds hospitality», Sergio Rojas Chaves enquête sur les passionnés d’ornithologie.
Avec «Tools for birds hospitality», Sergio Rojas Chaves enquête sur les passionnés d’ornithologie.
PHOTO: MARILOU ROSE JARRY
L’espace du numéro 4 de la rue du Beulet offre un écrin magnifique à l’exposition.
L’espace du numéro 4 de la rue du Beulet offre un écrin magnifique à l’exposition.
PHOTO: MARILOU ROSE JARRY
1 / 10

Ici, beaucoup de jeunes pousses des arts plastiques ont éclos. Sis au numéro 4 de la rue du Beulet, à Saint-Jean, ces vastes locaux industriels anciennement voués à la manufacture de chaussures furent longtemps le fief de l’espace d’art indépendant Attitudes, puis celui de LiveInYourHead, l’institut curatorial de la HEAD (Haute École d’art et de design de Genève). Avant que des travaux ne transforment les lieux, la curatrice indépendante Julie Marmet y a réuni des talents genevois et suisses pour une exposition collective autour du pouvoir de la narration intitulée «It almost felt like the voice of a close friend».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.