Passer au contenu principal

AlimentationNestlé forcé à changer le nom de son burger

Un nouveau produit du géant veveysan va devoir modifier son nom. Ainsi en a décidé la justice.

Une vue du bâtiment du géant veveysan.
Une vue du bâtiment du géant veveysan.
Keystone

Nestlé a subi un revers devant le Tribunal d’arrondissement de La Haye dans un conflit opposant le numéro un mondial de l’alimentation à son concurrent Impossible Foods et concernant sa marque «incredible burger». Selon des informations de plusieurs médias, le géant veveysan entend cependant poursuivre son combat et a fait appel.

Contacté par l’agence AWP, Nestlé s’est dit déçu du verdict. «De notre point de vue, chacun devrait pouvoir utiliser des descriptifs tels qu’«incroyable» (incredible en anglais), pour décrire la qualité d’un produit», a indiqué une porte-parole de la multinationale établie à Vevey.

Nouvelle version

Si Nestlé entend pour l’heure se conformer à la décision du tribunal néerlandais, le groupe va toutefois interjeter appel. Une nouvelle version du steak haché sans viande sera bientôt dévoilée en Europe et le produit devrait prendre le nom de «sensational burger». Le terme «sensational» viendra d’ailleurs remplacer celui de «incredible» pour tous les autres produits.

Les changements interviendront aussi en Suisse, bien que le pays ne soit pas membre de l'Union européenne. Le groupe part du principe qu’aucun produit ne devrait être détruit.

Confusion possible

Les juges de la capitale néerlandaise ont estimé dans leur arrêt que la marque de steak haché sans viande «incredible burger» de Nestlé pouvait être confondue avec celle répondant au nom d’«impossible burger» de son concurrent américain Impossible Foods. Jugeant qu’une telle appellation aurait engendré la confusion du côté des consommateurs, la cour a aussi estimé qu’elle aurait rendu plus difficile le lancement du produit d’Impossible Foods en Europe.

Avant de pouvoir commercialiser son produit en Europe, Impossible Foods doit encore recevoir le feu vert des autorités sanitaires, celui-ci étant à base de levure modifiée génétiquement. En 2018, Nestlé avait entamé des discussions quant à un éventuel accord de licence avec Impossible Foods.

Produit similaire

Selon les documents de la justice néerlandaise, le géant veveysan a cependant décidé de lancer un produit similaire, alors que les négociations avec le concurrent d'outre-Atlantique étaient encore en cours. Ce dernier a alors soupçonné Nestlé de vouloir contrecarrer le lancement européen du steak haché américain.

Le tribunal de La Haye a émis une injonction, selon laquelle Nestlé doit retirer dans un délai de quatre semaines son steak haché des rayons. Dans le cas contraire, la multinationale vaudoise devrait s’acquitter de 25’000 euros (26’461 francs) par jour pour chacun de ses dix sous-traitants impliqués dans l’affaire.

(ATS/NXP)