Passer au contenu principal

La Grève du climat est avortée«Ne pas pouvoir manifester, c’est grave pour la démocratie»

L’interdiction de se réunir à plus de cinq personnes commence à peser du côté des ONG et de la gauche. Des élus réclament un encadrement spécifique.

Pour Tamara Funiciello (PS/BE), les autorités doivent trouver des solutions pour à nouveau autoriser les rassemblements publics.
Pour Tamara Funiciello (PS/BE), les autorités doivent trouver des solutions pour à nouveau autoriser les rassemblements publics.
Nicole Pont

Ils auraient dû être des milliers dans les rues ce vendredi. Le 15 mai avait été choisi comme date officielle de la Grève du climat. Le coronavirus étant passé par là, la grogne a déserté la rue. Garanti dans la Constitution, le droit de manifester se heurte de plein fouet à l’interdiction de se réunir à plus de cinq. Pour la gauche et les ONG, c’est un outil politique qui disparaît.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.