Passer au contenu principal

Lettre du jourN’attisons pas le feu sous la cendre

Image d’illustration.
Image d’illustration.
AFP

Conches, 14 juin Nous ne pouvons qu’adhérer à la lettre du jour du 13 juin «Mobilisons-nous face à la haine».
L’auteur rapporte des propos nauséabonds qui font porter aux juifs la responsabilité de la pandémie et de nos malheurs. Ils sont le fait de quelques individus primaires, englués dans des délires moyenâgeux.
Deux questions méritent d’être posées. Que représentent-ils dans notre société si ce n’est que quelques groupuscules d’extrême droite, quelques néonazis et des suprémacistes blancs?


Doit-on réagir aux délires de ces malades mentaux qui se servent de l’effet amplificateur des réseaux sociaux pour diffuser leurs miasmes? Ces faits étant très marginaux et ignorés de la plupart des gens, une surréaction est contre-productive et ne sert qu’à attiser le feu sous la cendre. Ces avanies proférées par des individus incurables ne doivent pas jeter l’anathème sur toute la société et éluder les grandes causes de mobilisation mondiale, sanitaires, antiracistes et environnementales. La communauté juive si prompte, à juste titre, à dénoncer les atteintes à sa légitimité, à son honneur et à sa mémoire devrait aussi se mobiliser pour accorder ces mêmes droits aux Palestiniens.


La prochaine annexion de la Cisjordanie et de la vallée du Jourdain bafoue leurs droits les plus élémentaires. Aucune légitimité géographique, historique ou culturelle. Seul le dessein de s’accaparer des territoires stratégiques et le potentiel hydrique de la vallée du Jourdain a motivé le gouvernement israélien. Cette attentatoire spoliation ne mérite-t-elle pas aussi une mobilisation internationale?