Passer au contenu principal

NatureNaissance de cinq louveteaux dans le Jura vaudois

Quatre loups de taille adulte étaient déjà présents dans la région. La meute s’est reproduite pour la deuxième année consécutive.

La meute située dans la région du Marchairuz s’est reproduite pour la deuxième année consécutive depuis 2019.
La meute située dans la région du Marchairuz s’est reproduite pour la deuxième année consécutive depuis 2019.
La naissance d’au moins cinq louveteaux a été confirmée par le biais de pièges vidéo.
La naissance d’au moins cinq louveteaux a été confirmée par le biais de pièges vidéo.
1 / 2

La naissance d’au moins cinq louveteaux a été constatée récemment dans le Jura vaudois, dans la région du Marchairuz. Suite à une récente attaque, le canton de Vaud poursuit les opérations de suivi du canidé et d’accompagnement des éleveurs.

Les recherches conduites par le Département de l’environnement et de la sécurité (DES) ont permis d’attester que la meute située dans la région du Marchairuz s’est reproduite pour la deuxième année consécutive depuis 2019. La naissance d’au moins cinq louveteaux a été confirmée par le biais de pièges vidéo en date du 23 juillet, selon un communiqué du DES publié mardi.

Mesures de protection

Quatre loups de taille adulte sont également observés actuellement dans cette région. Une attaque par cette meute s’est par ailleurs produite jeudi dernier sur un troupeau de vaches allaitantes. Celle-ci n’a heureusement pas provoqué de dommages au bétail.

Des mesures de protection sont en cours de test avec les éleveurs concernés dans la région du Marchairuz pour prévenir toute éventuelle nouvelle attaque.

En application du Plan loup de la Confédération, le DES assure un suivi attentif de la situation dans le canton. Il s’appuie sur les surveillants permanents de la faune et de leurs partenaires, notamment les surveillants de la faune auxiliaires et la Fondation KORA, spécialisée dans l’écologie des carnivores et la gestion de la faune sauvage.

Chiens en laisse

En collaboration avec Prometerre, Agridea et la Fondation Jean-Marc Landry, l’État a par ailleurs renforcé l’accompagnement qu’il assure pour la protection des troupeaux dans le Jura vaudois.

Le canton rappelle par ailleurs que les chiens doivent être tenus en laisse dans les pâturages occupés par du bétail. Dans la mesure du possible, il recommande aux promeneurs avec un chien, même tenu en laisse, d’éviter les pâturages occupés par du bétail.

ATS/NXP