Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

En riposte aux sanctionsMoscou prend en otage les multinationales sur son sol

Le constructeur automobile français Renault, visé par le président ukrainien pour ses activités en Russie – son deuxième marché le plus important – a annoncé mercredi l’arrêt de son usine de Moscou (ci-dessus). Il évalue à présent le sort de sa filiale AvtoVAZ, qui emploie plus de 40’000 collaborateurs.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

S'abonnerSe connecter