La zone euro «prend note» et «réitère son offre» à Chypre

Crise financièreLa zone euro a «pris note» mardi soir du rejet par le Parlement chypriote de son plan d'aide, tandis que le ministre allemand des Finances mettait en garde contre des solutions «irresponsables».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Parlement chypriote a rejeté le plan de sauvetage européen après le tollé provoqué par la taxe prévue sur les dépôts bancaires.

«Je confirme que l'Eurogroupe est prêt à aider Chypre dans ses efforts de réforme et réitère la proposition de l'Eurogroupe telle que je l'ai présentée lundi», qui consiste à ne plus taxer les dépôts inférieurs à 100'000 euros, a déclaré dans un bref communiqué le président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem.

«Je prends note de la décision du Parlement chypriote concernant la proposition du gouvernement consistant en un prélèvement exceptionnel de stabilité», a ajouté M. Dijsselbloem.

Le Parlement chypriote a rejeté le plan de sauvetage européen après le tollé provoqué par la taxe prévue sur les dépôts bancaires. Le plan prévoyait, en contrepartie d'un prêt de 10 milliards d'euros de la zone euro et du FMI pour l'île au bord de la faillite, une taxe exceptionnelle de 6,75% sur tous les dépôts bancaires de 20 à 100'000 euros, et de 9,9% au-dessus.

Mise en garde de l'Allemagne

Ce prélèvement doit rapporter 5,8 milliards d'euros. Dans un communiqué publié lundi à l'issue d'une réunion téléphonique, les ministres des Finances de la zone euro avaient indiqué que les autorités chypriotes allaient «introduire plus de progressivité en ce qui concerne la taxe exceptionnelle sur les dépôts bancaires (...), à condition que (...) cela ne modifie pas le montant total de l'aide financière» des Européens et du FMI, soit 10 milliards d'euros.

Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, a mis en garde mardi soir contre «des solutions irresponsables» pour résoudre cette crise.

«C'est une situation grave, mais cela ne doit pas conduire à ce que nous prenions une décision qui n'aurait aucun sens», a-t-il déclaré à la deuxième chaîne de télévision publique ZDF.

Exprimant sa «compréhension» pour les manifestations de colère à Chypre, il a souligné que «cela ne devait pas conduire à ce que nous prenions des décisions irrationnelles, irresponsables». (afp/nxp)

Créé: 19.03.2013, 23h57

Articles en relation

Explosion de joie à Chypre après le rejet du plan de sauvetage

Crise de la dette Des milliers de Chypriotes ont laissé exploser leur joie mardi devant le Parlement après le rejet par les députés du plan de sauvetage européen qui a provoqué un tollé dans l'île. Plus...

Chypre rejette le plan de sauvetage de l'UE

Faillite Le Parlement chypriote a rejeté mardi soir le plan de sauvetage de l'Union européenne (UE). Plus...

«Moi, Christos Theodoulou, 35 ans, épargnant chypriote»

Gel bancaire Le plan de sauvetage de Chypre décidé par la Troïka samedi à l'aube prévoit, en échange, la ponction derechef des comptes des épargnants chypriotes. Témoignage sur place. Plus...

Plan de sauvetage, situation confuse à Chypre

Crise Le Parlement chypriote a reporté à ce mardi son vote sur le plan de sauvetage européen sur l'île. Les banques ne rouvriront pas avant jeudi pour éviter une ruée aux guichets à cause de la très impopulaire taxe sur les dépôts. Plus...

Le plan de sauvetage pour Chypre inquiète les marchés

Crise de la dette Le Parlement chypriote a reporté à mardi son vote sur le plan de sauvetage européen très impopulaire sur l'île, où les banques ne rouvriront pas avant jeudi pour éviter une ruée aux guichets. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les 30 ans du mur de Berlin
Plus...