«YouTube a du sang sur les mains»

LondresDes manifestantes ont protesté devant les bureaux de la plateforme Youtube. Selon elles, les vidéos violentes hébergées sur le site encouragent la violence à l'arme blanche.

Elles ont manifesté contre des contenus violents apparaissant dans les vidéos de musique drill.

Elles ont manifesté contre des contenus violents apparaissant dans les vidéos de musique drill. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une vingtaine de femmes, couvertes de faux sang, ont manifesté vendredi devant les locaux de YouTube à Londres, accusant la plateforme de contribuer à l'essor des attaques à l'arme blanche en hébergeant des vidéos violentes.

«On est là pour montrer à YouTube qu'ils ont du sang sur les mains», a déclaré à l'AFP Elaine Donnellon, 43 ans, cofondatrice du mouvement Operation Shutdown, lancé il y a dix semaines et rassemblant des femmes et hommes endeuillés par la multiplication des attaques au couteau.

En cause: des vidéos publiées par YouTube et réalisées sur de la musique «drill», un courant du hip hop extrêmement populaire auprès des jeunes Londoniens mais pointé du doigt pour ses textes violents à l'imagerie guerrière.

Avec ces vidéos, «YouTube favorise la promotion et la glorification d'armes illégales comme les pistolets, les couteaux, les machettes» et permet la diffusion de «menaces de les utiliser pour mutiler, torturer ou tuer», a dénoncé Operation Shutdown, qui plaide pour une révision du système de signalement des vidéos, trop lent à son goût.

YouTube servirait aux gangs rivaux pour communiquer, selon Lucy Martindale, 29 ans, qui a grandi «entourée de gangs» à Brixton (sud de Londres) et a perdu «plus de dix proches».

De tristes statistiques

Selon l'Office des statistiques nationales (ONS), 285 personnes ont été tuées par arme blanche entre avril 2017 et mars 2018 en Angleterre et au Pays de Galles, soit un triste record depuis le début de la publication de ces chiffres en 1946. Un quart de ces victimes étaient des hommes âgés de 18 à 24 ans.

Lucy Martindale a constaté que «beaucoup de jeunes écoutent de la musique drill sur YouTube. J'ai vu l'effet que ça a sur eux: ça change leur mentalité».

Des vidéos mettraient même en avant «un système de points», selon Sara Hutchings, originaire de Fulham (sud de Londres): deux points pour avoir poignardé une personne et laissé une cicatrice, dix pour un meurtre. Cette femme de 53 ans a perdu un cousin de 36 ans, poignardé «quatre fois dans le dos» et «une fois dans le cou» à Battersea (sud de Londres).

«Nous avons développé des politiques spécifiquement destinées à aider à lutter contre les vidéos sur les crimes commis au couteau au Royaume-Uni», a réagi un porte-parole de YouTube, avec «un processus spécifique pour que la police et les services pénitentiaires signalent les vidéos directement à nos équipes», afin d'identifier «les menaces réelles» des contenus liés aux gangs. En mars, le gouvernement a annoncé le déblocage d'une enveloppe de 100 millions de livres (116 millions d'euros) à la police pour lutter contre ces attaques. clw/oaa/agr

GOOGLE (afp/nxp)

Créé: 10.05.2019, 16h10

Articles en relation

Un nouveau label YouTube pour plus de transparence

Internet Le site web d'hébergement de vidéos va «labelliser» les vidéos de médias bénéficiant de fonds publics. Une fonctionnalité qui concerne l'Europe. Plus...

YouTube mélange Notre-Dame et le 11 Septembre

Réseaux YouTube a diffusé par erreur dans la nuit de lundi un bandeau informatif évoquant les attentats du 11-Septembre sous des images de Notre-Dame de Paris en flammes. Plus...

Vidéo de la tuerie: plainte contre Facebook et Youtube

Attaques de Christchurch Le Conseil français du culte musulman porte plainte contre Facebook France et Youtube France pour avoir diffusé la vidéo du massacre de 50 fidèles. Plus...

La Terre ne pourra plus être plate sur YouTube

Théories complotistes La plate-forme vidéo entend limiter la propagation de contenus conspirationnistes, trompeurs ou manipulateurs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les 30 ans du mur de Berlin
Plus...